L'Apocalypse : rien n'est inévitable, cela dépend de nous. Entretien avec P. Andrew Phillips [2]

fresque de l'Apocalypse du monastère st Antoine Le grand
de Yaroslav Dobrynine
"BM - Puisque nous avons mentionné les Écritures, partagez avec nous trois passages de l'Écriture que vous aimez particulièrement. Par exemple, j’ai encore en mémoire ce qui advenu à Notre Seigneur, après qu'il a été tenté lors de son séjour de quarante jours au désert, et que le diable est parti : l'endroit était rempli d'anges (Mt 4, 11). Ou quand les apôtres étaient sur le chemin d'Emmaüs, et qu’ils ne l'ont pas reconnu (Lc, 24, 13-32). Certes, ce que le saint apôtre et évangéliste Jean a écrit est vraiment surprenant, et ce sont probablement les plus beaux versets de l'ensemble des Écritures. Mais n'en citez que quelques-uns, ceux que vous aimez le plus.

P. A - C’est évidemment une tâche impossible! Tout ce que je peux faire avec une telle question est de me référer aux trois premières parties de l'Écriture qui me viennent à l'esprit.
Tout d'abord, j'aime particulièrement l'Évangile de Saint Jean. Je veux l'apprendre par cœur. Donc, ma première citation est le verset d'ouverture que nous avons lu la nuit de Pâques, la Nuit de la Résurrection: «Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu». Ceci est très important pour moi.
Deuxièmement, il y a le verset de Saint Matthieu 6, 33: «Cherchez d'abord le royaume de Dieu, et Sa justice, et toutes ces choses vous seront accordées par surcroît».
Enfin, il y a les mots de l'Apôtre Paul dans la première épître aux Corinthiens 1, 25: «La folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes». Mais en fait, c’est le chapitre entier qui est très cher à mon cœur, particulièrement les versets 22 et 23: «Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse: nous, nous prêchons le Christ crucifié ..."

BM - En effet, c’est une question difficile, Père, je vous remercie de votre réponse, je suis content qu'il y ait quelqu'un d'autre qui aime les paroles de Saint Jean, plus que d'autres ... Je crois que quelque soit la question, j’obtiendrai une réponse profonde . Je n'allais pas vous le demander, mais puisque vous en avez parlé, dites quelque chose au sujet de la (force de) la parole. Dieu créa le monde simplement par la pensée, Adam nomma le nom des animaux et la nature et ils lui ont obéi et ont répondu à son appel. Le Christ a guéri seulement par la parole, et ainsi de suite ... Combien la parole est puissance…

P.A – Le Christ, la deuxième Personne de la Sainte Trinité, est la Parole et la Sagesse de Dieu, «par qui toutes choses ont été faites», comme nous le confessons dans le Credo.
Or, l'homme est fait à l'image et à la ressemblance de Dieu. Bien que nous ayons un corps d'animal, une chose nous distingue des animaux, nous avons une âme immortelle, puisque Dieu a soufflé sur nous. Ce souffle ou esprit de Dieu nous a donné une âme immortelle et donc la faculté de parler. Aucun animal ne peut parler, les animaux les plus avancées peuvent seulement imiter l'homme, comme par exemple les chimpanzés, qui peuvent "singer" les êtres humains, ou les perroquets qui peuvent répéter le discours humain, ou les chiens qui ressemblent physiquement à leurs propriétaires et même leur donnent l’affection. Mais ce n'est qu’imitation, ce n'est pas de l'intelligence, qui est une faculté de l'âme.
La parole est donc le signe que nous sommes semblables à Dieu et la parole de l'homme est très puissante. Vous avez déjà entendu le dicton, «la plume est plus puissante que l'épée» - de sorte que même le discours écrit est puissant, semblable à Dieu. D’un autre côté, avec la parole, l'homme peut détruire. « Notre pire ennemi est notre langue », disent les Pères. Et pourtant, nous avons St Jean Chrysostome - bouche d'or - et St Nicolas Velimirovich, le Chrysostome serbe. Il est vrai que les paroles des hommes mauvais peuvent blesser et causer du mal, mais avec le temps on les oublie, cependant les paroles des personnes bonnes, hommes et femmes, font le tour du monde, sont traduits et sont répétées depuis des millénaires. C'est parce que la parole humaine est un reflet de la Parole de Dieu. Bien sûr, le plus grand exemple de ceci ce sont les paroles du Fils de Dieu devenu homme, qui ont été traduites dans plus de 2.000 langues depuis plus de 2.000 ans.

BM - Les Saintes Ecritures fournissent des conseils pour tout : la famille, la société, la foi, et ainsi de suite. Mais pour être cynique, je dirais que de nombreuses chutes spirituelles se sont produites précisément dans cet espace chrétien. Où se dirige notre société, Père ? Le rythme est de plus en plus difficile à tenir. La musique est infectée par des vers sataniques et immoraux, la télévision met sans cesse en avant tous les maux, à l'école on apprend le sexe et la drogue ... Que peut faire un vrai chrétien dans ces circonstances pour se tenir à l’abri de toute ces ordures ?

«Dis-moi à qui tu parles et je te dirai qui tu es»

P.A - Le monde retourne au paganisme des trois premiers siècles, combattu par les Pères apostoliques. Que pouvons-nous faire? Priez ! Prier, c'est parler avec Dieu, c'est un acte surnaturel. Chaque seconde que nous prions est une seconde de plus que nous consacrons à l'éternité et non pas à ce monde, à ce qui est au-delà de la nature et n’appartient pas à la nature déchue. On dit : «Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es». Je dis: «Dis-moi à qui tu parles et je te dirai qui tu es». Parlons-nous au Christ, à la Mère de Dieu, aux saints et aux anges - ou parlons-nous à la télévision ?

BM - En Roumanie, on dit : «Dis-moi qui sont tes amis, je te dirai qui tu es». C’est un peu différent, mais c’est valable dans les deux sens. Alors devenir amis avec Dieu et ses saints, c'est un bon conseil ...

P.A - Et ne désespérez pas. À certains moments dans l'histoire l'Apocalypse a été très proche, à d'autres périodes elle a reculé. À l'heure actuelle nous sommes dans un temps d'accélération. Cela ne devrait pas durer. Nous ne pouvons revenir en arrière. Certes, nous sommes tous dans un train qui se dirige rapidement jusqu'au terminus, vers la fin du monde. Mais, vous savez, les trains peuvent tomber en panne, ils peuvent s’arrêter et ils peuvent même revenir en arrière, faire marche arrière. Rien n'est inévitable avec ce train. Cela dépend de nous.

Dieu seul peut faire advenir le bien à partir du mal.

Ayez confiance en la Providence de Dieu. Lui seul peut faire advenir le bien à partir du mal. Donc n’accordez pas de crédit aux prophéties noires et au cynisme de ceux qui ont perdu leur foi. Parce qu'ils ont perdu leur foi, ils ont aussi perdu leur espoir. et parce qu'ils ont perdu leur espoir, ils ont perdu leur amour.

BM - A propos de notre société, faut-il s’en satisfaire et justifier notre manque de résistance avec l'idée qu'il n'y a rien que nous puissions changer, faut-il cesser d'être l'esprit du monde ?

P.A - Chaque prière, chaque jeûne, chaque fois que nous allons à l'église, chaque confession, chaque communion est un acte de résistance au monde et à toutes ses pyramides de valeurs inversées. Nous combattrons jusqu’à la fin. Tout est dans les mains de Dieu. Je suis opposé à ceux qui accusent d'autres races ou groupes de conspiration. Il n'y en a qu'un qui conspire contre nous et c'est le diable."(à suivre)
(version française et sous-titres par Maxime le minime
 de la deuxième partie d'une interview parue sur le blog http://sceptik.wordpress.com)

Commentaires