Ὁ Ὀρθόδοξος Χριστιανός συχνά καλεῖται ὄχι νά παρακούσει,
ἀλλά νά ὑπερβεῖ τόν νόμο, ὅταν αὐτός ἔρχεται σέ ἀντίθεση μέ τόν νόμο τοῦ Θεοῦ.

jeudi 18 juillet 2019

"Tout royaume divisé contre lui-même est réduit à la désolation, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne subsistera pas"

sur le blog de CLAUDE

Les conséquences bienheureuses, paradoxales à un premier regard mais évidentes à un regard éclairé, des manigances misérables du "Patriarche de Constantinople" en Ukraine…



Serge Komarov : Pourquoi l'octroi du Tomos pour les schismatiques est une Grâce de Dieu 


extrait : 
Qu'ont gagné les chrétiens orthodoxes en Ukraine et dans le monde grâce à l'octroi du Tomos d'autocéphalie pour l'église ukrainienne schismatique?
" Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein." (Romains 8, 28), écrit l'apôtre Paul. Ces paroles me viennent à l'esprit lorsque je réfléchis aux affaires ecclésiastiques en Ukraine.
C'est vrai, l'Eglise ukrainienne est très troublée aujourd'hui. Mais ne devrions-nous pas remercier Dieu pour Sa miséricorde ? La situation est vraiment compliquée, mais on ressent clairement l'effet de la Providence de Dieu, de Son amour. De quelque côté que vous regardiez, tout ce qui se passe est la grande miséricorde de Dieu. Dans tous les cas, la main bienveillante du Seigneur se fait sentir, nous conduisant au salut.
La pleine miséricorde de Dieu ne peut pas être complètement perçue avec notre regard étroit ; il est d'autant plus impossible de compter en quelque sorte les bénédictions de Dieu pour nous. Mais on a envie d'exprimer des remerciements au Seigneur, et cette action de grâce peut être déclenchée par certains faits et événements. Quels sont ces faits dans la situation actuelle de l'Église dans notre pays ?

mardi 16 juillet 2019

DANS LA PAIX DE PÈRE GRÉGOIRE AVEC LE PÈRE ARCHIMANDRITE BARSANUPHE




Pour commander le DVD,
envoyez un chèque de 13 € (10 € + 3 € de frais de port) à l’ordre de Ouverture Productions,
7 avenue des Bruyères – 78320 Le Mesnil St Denis 
Pour tout renseignement, contacter par email: ouverture.productions@gmail.com

Visionnez la Bande-annonce du DVD

vendredi 12 juillet 2019

Pour un Russe, l’Europe est (était?) aussi précieuse que la Russie


Il y a 150 ans, Dostoïevski a déclaré que l’Europe était en train de devenir un musée, quand il a  écrit cela  (en parlant à travers le personnage de Versilov d' Un adolescent Souvenirs d’un jeune homme  chap. VII) :
«Car l’Europe est aussi précieuse à un Russe que sa Russie maternelle, – plus même ! Il est peu probable qu’on puisse aimer la Russie plus que je ne l’aime ; mais je ne me fais nul reproche de lui préférer Venise, Rome, Paris, les trésors de leurs sciences, de leurs arts, leur histoire. Oui, les Russes les chérissent, ces vieilles pierres étrangères, ces éclats de saints miracles. Eux seuls les chérissent, – quand les détenteurs séculaires de ces vivants vestiges ne sont plus attentifs qu’au charlatanisme de leurs réactionnaires et de leurs pétroleurs. 

Conviens en mon ami, c’est un fait significatif, que, depuis un siècle, la Russie vive pour l’Europe seule ! Et eux ? Oh ! ils ont le temps de se gorger d’amertume, avant d’atteindre le royaume de Dieu…  »
Et puis encore, cette fois parlant comme Ivan Karamazov, avec encore plus de passion :
« …Je veux voyager en Europe, et je le ferai. Bien sûr, je sais que je ne vais visiter qu’un cimetière. Mais alors quoi ? Les cadavres qui y reposent sont précieux ; chaque pierre tombale raconte l’histoire d’une grande vie, d’une croyance passionnée en l’héroïsme, de sa propre vérité, de sa propre lutte. Je sais déjà que je vais tomber par terre et baiser ces pierres, et les pleurer, même si je suis convaincu de tout mon cœur que tout cela s’est transformé en cimetière il y a longtemps, rien de plus. »


mardi 9 juillet 2019

Une autorité morale ne peut être opérée par l’État

sur le site CONTREPOINTS

Loi Avia : l’assaut de Macron contre la liberté d’expression continue

9 juillet 2019
Par Olivier Maurice.



Senator Rand Paul
✔@RandPaul

The sad irony of France leading efforts to curb free speech is powerful. Once the bastion of liberty, France has now become one of the greatest international threats to free speech.”
https://thehill.com/opinion/civil-rights/451813-france-has-turned-into-one-of-the-worldwide-threats-to-free-speech …
9,055
3:44 PM - Jul 7, 2019
Twitter Ads info and privacy



France has turned into one of the worldwide threats to free speech

The bastion of liberty has unleashed a government crackdown on various forms of expression.thehill.com

4,677 people are talking about this


Platon a écrit l’allégorie de la caverne il y a plus de 25 siècles. Et malgré le nombre impressionnant d’intelligences remarquables qui se sont penchées depuis sur le savoir, la sagesse, la connaissance, la morale… les gens continuent à croire que la vérité est une évidence et qu’une fois qu’elle a été décrétée, elle doit être admise par tout le monde, par la force ou par l’enseignement : que l’on peut et même que l’on doit transformer tous les idiots en savants à coup de bâton et en leur tendant des carottes, que l’éducation, le comportement et les opinions ne sont qu’une question de moyens et d’autorité.

On a même perverti un mot pour décrire ce dogme : l’altruisme, la profonde conviction qu’il faut aider les autres malgré eux. Cette mission sacrée a surtout l’avantage d’opposer et de neutraliser deux sentiments contradictoires : la culpabilité d’être supérieur aux autres et de savoir ce qui est vrai et bon alors que les autres ne le savent pas et la certitude d’être le seul au monde à posséder un pouvoir de décision sur les actions que l’on entreprend alors que tous les autres êtres humains en sont dépourvus.

La croisade contre la bêtise a en fait un but très clair : faire reconnaître à tous que l’on est supérieur aux autres.

Le phare du monde libre


Sous l’impulsion de Jean-Jacques Rousseau, la France a depuis deux cent ans décrété unilatéralement être le champion du monde de l’arrogance et du narcissisme appliqué en politique. Elle est d’ailleurs passée depuis sous l’impulsion de cette certitude, du rang de première puissance mondiale à celui où elle est actuellement.

Le gouvernement actuel entend donc bien démontrer une fois pour toutes son magistère moral en reprenant la tête du volontarisme progressiste que l’on croyait pour l’instant être l’apanage de l’élite Old Money de Cap Cod. Il faut dire que la place est à prendre depuis que Donald Trump a renvoyé dans leurs certitudes les maîtres à penser juste et bien d’outre-Atlantique.

Un nouvel épisode de cette guerre des sachants contre la boue se déroule en ce moment dans les travées de l’Assemblée nationale avec l’adoption de la loi anti-haine, lieu où les députés de la majorité luttent avec courage et abnégation contre une opposition totalement inexistante et secrètement envieuse d’une telle audace liberticide (voire même en étant très excités à l’idée de participer activement au concours d’interdictions, de sanctions et de brimades).





Eric Ciotti
✔@ECiotti


Face au défouloir de haine qui sévit sur les réseaux sociaux il est temps de mettre un terme à la naïveté et d’y bannir la violence et les propos haineux.

Je voterai la #PPLCyberHaine qui mérite néanmoins d’être améliorée notamment en interdisant l’anonymat.
134
4:07 PM - Jul 3, 2019
305 people are talking about this

Twitter Ads info and privacy

Censure, égalité, impôts

Laëtitia Avia, icône de la diversité de la nouvelle assemblée et « résultat d’un modèle de politique publique » a été propulsée pour l’occasion en orbite par Emmanuel Macron pour défendre un projet de loi qui s’inscrit dans la droite ligne des actions pour l’égalité des droits et des chances dont elle est une fervente partisane. Elle aura réussi en quelques discours à faire ce que tous les dictateurs en herbe avait toujours rêvé sans jamais avoir osé le faire : dynamiter la liberté d’expression, interdire officiellement la contradiction et par la même fracturer encore plus la société française en mettant hors-la-loi la différence d’opinion.

Il faut dire qu’il était temps d’agir. On n’était pas passé très loin de la catastrophe avec le mouvement des Gilets jaunes. Il fallait absolument réduire au silence cet abomination anti-démocratique (entendez par là, qui ne suit pas les règles de la démocratie officielle) que sont les réseaux sociaux. Car il est clair que la désapprobation populaire qui a agité le pays pendant six mois ne pouvait venir que d’une seule et unique cause : la haine.

Sentiments interdits

Car c’est la haine qui est à l’origine du ras-le-bol fiscal : si on est altruiste, on paie ses impôts avec joie et bonheur.
C’est la haine qui est à l’origine de la dénonciation de l’excuse taxe carbone : si on est altruiste, on retourne à l’Âge des cavernes pour éviter à la planète de griller par notre faute.
C’est la haine qui est à l’origine de la dénonciation de l’obésité étatique : si on est altruiste, on est pour un État qui fait tout pour les gens à leur place, ceux-ci étant incapables de s’en sortir par eux-mêmes.
C’est la haine qui fait que les provinciaux prennent leur voiture pour aller faire leurs courses au supermarché : quand on est altruiste, on roule en vélo, on mange local, bio, végan et équitable.
C’est la haine qui est à la source de l’extrême droite, de l’extrême gauche, de l’ancien monde, des traditions, des opinions, des habitudes, des valeurs, bref c’est la haine qui est à l’origine de notre société.
Éliminons la haine et nous éliminerons cet enfer : les autres.

Bêtise interdite

Au passage, profitons-en donc aussi pour pratiquer un peu de clientélisme pour pas cher, pour faire le tour de toutes les minorités opprimées et stigmatisées par des propos haineux.

Parce qu’en plus de la haine égoïste, il y a la haine raciste. Les seules personnes qui ont le droit d’insulter les membres d’une communauté sont les membres de cette communauté. Une personne de couleur a parfaitement le droit d’appeler une autre personne de couleur gros nez, c’est un sobriquet familier. Mais ce privilège est réservé à ceux de la même couleur… voire de la même nationalité, de la même ethnie, du même quartier, de la même famille… sinon c’est aussi de la haine !





LCP
✔@LCP


La mise en garde de @LaetitiaAvia : "Chers trolls, haters, têtes d’œuf anonymes, qui vous croyez seuls cachés derrière vos écrans, qui êtes petits et lâches, sachez que nous nous battrons pour vous mettre face à vos responsabilités (...) c’est la fin de l’impunité !" #DirectAN
1,194
3:48 PM - Jul 3, 2019
2,859 people are talking about this

Twitter Ads info and privacy

La haine contre la haine est donc déclarée, à grand renfort de haine affichée contre les égoïstes diaboliques. Éliminons la bêtise et nous éliminerons cette plaie : la haine. Envoyons au goulag les têtes d’œufs (qui n’est absolument pas un mot raciste ou haineux, mais un sobriquet familier) et le monde sera sauvé.

La foire à tout

Dans le sillage de Laëtitia Avia et de ses torrents d’éloquence réglementaire, voyant la boîte de Pandore grande ouverte et voulant saisir l’opportunité de se faire remarquer, les députés se sont aussitôt pressés au perchoir pour défendre chacun son petit amendement et protéger ainsi sa minorité chérie contre cette haine raciste, espérant ainsi s’attirer les bonne grâce des 1 % ou 2 % de voix qui feront la différence aux prochaines élections.

Donc plus question de parler de crétin des Alpes (raciste envers les montagnards alpins), plus question de parler de cul-terreux (raciste envers les agriculteurs), plus question de ne plus être d’accord avec quelqu’un en surpoids, de petite taille, de grande taille, plus question de contredire une femme quand on est un homme, un homme quand on est une femme, plus question de ne pas être d’accord avec le sionisme si on n’est pas juif, etc.

Il faut bien reconnaître à Laëtitia Avia son avant-gardisme dans le domaine, la député ayant déposé le 18 octobre 2018 un projet de loi visant à réprimer la glottophobie (le racisme envers ceux qui parlent avec un accent), sujet hautement important un mois avant que la France des provinces (celle de ceux qui parlent avec un accent) ne vienne démontrer la justesse de ses propos en bloquant des ronds-points : parce que si les gens ont soudainement trouvé l’essence trop taxée, c’est évidemment à cause de la glottophobie ambiante.


View image on Twitter


Laetitia Avia
✔@LaetitiaAvia


Parle-t-on moins français avec un accent ? Doit-on subir des humiliations si on a pas d'intonations standardisées ? Pcq nos accents sont notre identité, je dépose, avec des députés @LaREM_AN, une proposition de loi pour reconnaitre la glottophobie comme source de discrimination
614
8:07 PM - Oct 18, 2018
1,554 people are talking about this

Twitter Ads info and privacy

L’assemblée nationale n’a jamais mieux que ces derniers jours mérité le qualificatif de « libérale » que les docteurs auto-déclarés du libéralisme qui savent mieux que les libéraux ce qu’est le libéralisme donnent à la République En Marche et à Emmanuel Macron. Dans leur fièvre collectiviste, les députés se sont en effet trouvé tout d’un coup une passion débordante à défendre les intérêts particuliers au nom de l’intérêt général, une imagination prolifique à multiplier les cas individuels pour assurer l’égalité de tous devant la loi.

Au mieux : rien

Pour plein de raisons, cette loi fera flop. Comme a fait flop la loi Hadopi et comme ont fait flop avant elle toutes les tentatives de censure et de pensée unique. Soit elle fera flop tout de suite : l’inventivité humaine trouvera rapidement comment contourner l’interdit, si ce ne sont les GAFA eux-mêmes, ce seront des offres concurrentes (VPN, réseaux privés, applications de messagerie instantanées, messages cryptés etc.). Soit elle fera flop dans quelques temps quand la cocotte-minute explosera.

Combien faudra-t-il d’échecs pour que l’on comprenne un jour que la meilleure façon d’exacerber un comportement immoral consiste justement à l’interdire, que la transgression des règles est innée chez l’espèce humaine. Il n’y a pas de moteur plus puissant à la bêtise que celui qui consiste à obliger les gens à agir comme ils n’en ont pas envie. Ils ne croient que ce qu’ils ont envie de croire.

Combien faudra-t-il de lois contre-productives pour que l’on se rende compte que l’expression de la haine, sur Internet ou ailleurs, n’est en aucun cas une cause, mais une conséquence. Il faut bien plus que quelques mots pour décider du comportement humain.

Mais il est sans doute plus facile de taxer les GAFA que d’agir pour améliorer les causes qui génèrent cette haine : de diminuer la pression fiscale qui génère la haine de l’État, de transformer le système social qui génère la haine des étrangers, de modifier le système d’enseignement qui génère la haine des riches et la haine des pauvres, de permettre à nouveau la présence de réelles autorités morales et philosophiques en remplacement de cette religion d’État qui au lieu de superviser les religions a décidé de les réduire le plus possible puis de se substituer à elles pour imposer ses vues.

Mais sans doute le pire

Dès que l’on oblige par la force, par la loi ou par n’importe quel règlement un comportement moral, on infantilise les individus et on réduit leur capacité à juger de la gravité de leurs actes et à en répondre. Il ne reste alors que peu de choix : franchir le pas de l’illégalité, reporter leurs frustrations ailleurs, déprimer, chercher des boucs émissaires, bâtir des théories du complot, se monter le bourrichon jusqu’à ce que la marmite explose. À terme, on ne génère que du conflit.

C’est pour cela qu’une autorité morale ne peut être opérée par l’État ou par n’importe quel pouvoir : parce qu’elle ne peut être ni obligatoire, ni unique et qu’elle se doit avant tout d’être à l’écoute.

Obliger chacun à faire ce qu’il ne souhaite pas, ce qu’il ne comprend pas ou ce qu’il trouve ridicule, c’est détruire le sens des choses, pousser à l’extrémisme, donner le sentiment d’être un paria uniquement parce qu’on n’a pas le droit d’être comme on est.

Bien plus que la haine ou la bêtise, la censure et la pensée unique mènent toujours à la violence.

lundi 8 juillet 2019

Décès de P. Michel de Castelbajac

Sur le blog du moinillon


Père Michel a rejoint le Seigneur hier. Que le Seigneur accorde le repos à sa belle âme !

Il a joué un rôle très important à la paroisse de Meudon lorsqu'il y célébrait. À cette époque, il organisait des conférences dans le cadre de la paroisse qui ont beaucoup marqué toute une génération de jeunes, et de moins jeunes.
Les funérailles de père Michel auront lieu mardi matin à 11 h 30, après la liturgie à 10 h, dans la petite église des Apôtres-Pierre-et-Paul, chez P. Michel : "La Chapelle" ou "Les Rochelles", 03120  Périgny.




Je n'ai pas connu personnellement P. Michel mais c’est avec tristesse et non sans une certaine désolation que je vois disparaître de notre monde visible, l’un après l’autre, tous ces hommes de Dieu, à la fois apôtres du Christianisme toujours vivant – parce  que fidèle à ses origines orthodoxes  nés sur cette terre de France, dans laquelle ils sont enracinés, pétris de notre histoire et de notre culture. 
Bien sûr on peut leur demander de prier, depuis leur nouvelle et céleste résidence – celle qui sera notre  ultime demeure et notre  ultime patrie – pour  ce pays dans lequel nous sommes encore.

Prier pour ce pays oublieux de ses origines, négligent, indifférent ou infidèle à la beauté de sa langue et de sa culture multiséculaire.

Prier pour ce pays pompeusement dit "fille aînée de l'Église", non seulement désormais déchristianisé – à  cause de son clergé certes orgueilleusement hétérodoxe mais surtout vendu au monde, d'abord moderniste et relativiste, pour finir par devenir apostat  mais plus que jamais objet  d’une haine anti chrétienne aveugle autant qu’inextinguible, qui va dans sa passion exterminatrice de tabula rasa, jusqu’à détruire la demeure des morts dans nos cimetières, et piller, souiller ou détruire ces églises abandonnées depuis longtemps par leurs « fidèles », et rentabiliser en sites touristiques pour les rendre encore plus lucratifs, celles encore fréquentées – par une population de pleurnicheurs, tièdes ou à moitié cuits, dont les éphémères lumignons éclairent de leurs faibles  lueurs les lieux visés par toutes sortes de criminels sans respect pour la vie humaine.

Prier pour ce pays, trahi par ses propres ressortissants cupides autant que stupides et asservi par l’étranger administrativement comme économiquement.

Prier pour ce pays contaminé dans ses mœurs naguère courtoises et mesurées – malgré tout dues à une culture profondément christianisée à défaut d’une foi chrétienne encore vivante – par  le matraquage sans répit d’une propagande du politiquement correct, issu d’un puritanisme étranger à notre mode de relations humaines. 

Prier pour ce pays dont le métissage au fil des siècles entre les ethnies  diverses européennes avait fini par constituer une population homogène tout en permettant que survivent la diversité, les différences et spécificités régionales visibles à un regard réceptif, suffisantes à offrir leur charme particulier au voyageur bienveillant.

Père Michel prie Dieu pour ton pays en perdition !




vendredi 5 juillet 2019

Les bienfaits de la vie simple


"La vie trop confortable est devenue la norme pour les Européens. Certes, ils ont connu des difficultés pendant les deux guerres mondiales, mais ce n’était rien comparé à ce que beaucoup d’autres nations ont traversé, la Russie et la Chine en particulier. Quand la vie est un combat, l’expérience est vive, les joies simples sont profondément ressenties, les choix intelligents sont essentiels à la survie et les actes d’héroïsme sont à la fois nécessaires et valorisés. Quand la vie est confortable, les gens deviennent rassasiés et difficiles à satisfaire, les goûts deviennent décadents et éphémères, les questions de sécurité sont repoussées vers des spécialistes et les gestes spontanés d’héroïsme individuel et de bravoure deviennent des symptômes d’inadaptation sociale.
Lorsqu’il y a suffisamment de sécurité et de confort, cela devient une fin en soi et la norme selon laquelle toutes les choses sont mesurées. Ceux qui sont moins sûrs et moins à l’aise sont perçus comme ayant moins réussi, moins à la mode aussi, et ils deviennent moins populaires, dans un jeu de surenchère sans fin. En retour, ceux qui ne sont pas encore séduits par la sécurité et le confort et sont disposés à se battre pour des principes supérieurs à la simple tolérance et à la gentillesse, deviennent incompréhensibles ; après tout, qu’y a-t-il d’autre que la sécurité et le confort ? Mais ce n’est qu’une étape pour de nouveaux développements peu ragoûtants parce que la sécurité et le confort ne peuvent pas fonctionner comme des absolus." D. Orlov

Notre-Dame de Paris: après l’incendie, un scandale sanitaire

sur le site Mediapart


Notre-Dame de Paris, après l'incendie. © ReutersNotre-Dame de Paris, après l'incendie. © Reuters


Des taux de concentration au plomb 400 à 700 fois supérieurs au seuil autorisé ont été relevés sur les sols à l’intérieur et aux alentours de la cathédrale Notre-Dame, selon des documents confidentiels consultés par Mediapart. Ni l’agence régionale de santé ni la préfecture de police de Paris n’ont communiqué ces résultats aux riverains, minimisant les dangers encourus.

jeudi 4 juillet 2019

L'ISLAMISATION de la FRANCE


Histoire de l'islamisation française 1979 - 2019


Présentation de l'éditeur

La France, de près ou de loin, côtoie l'islam depuis ses débuts. De la conquête de l'Espagne et la maîtrise de la Méditerranée jusqu'aux guerres de décolonisation, en dehors de quelques rares périodes d'accalmie, cette relation ne fut qu'une longue suite de guerres et de conflits. Mais, depuis la fin des années soixante et l'arrivée en métropole d'une immigration musulmane de plus en plus importante, un changement majeur s'est produit : l'islam ne fait plus seulement valoir ses revendications au-delà des frontières mais au coeur de l'hexagone. Préceptes vestimentaires et alimentaires, place de la religion à l'école et dans l'entreprise, liberté d'expression et de conscience, statut de la femme, relations avec les fidèles d'autres religions : depuis maintenant quarante ans les élites politiques et médiatiques se voient sans cesse confrontées au défi d'une religion puissante qui n'a jamais rien cédé. Qu'ont-elles fait, qu'ont-elles dit et écrit pour défendre notre bien commun, la République ? Quasiment rien. C'est ce renoncement que ce livre se propose de rappeler, sans y ajouter quoi que ce soit. Rappeler les faits, les décisions. Redonner à lire les textes et les discours qui les ont accompagnés, tels qu'ils furent écrits et prononcés, au mot près. Dire l'histoire telle qu'elle fut et telle qu'elle avance. Sous nos yeux.

Ce livre présente quarante chapitres, un par an, d’inégales longueurs et correspondant chacun à un événement représentatif de l’islamisation de la France, de 1979 à 2019.
Chaque chapitre traite d’un thème particulier qui fait l’objet de développements ne s’en tenant pas à l’année de référence. Le contenu des chapitres est principalement constitué de la présentation d’une sélection de propos publics et de décisions dont la teneur a le plus souvent été oubliée depuis lors…

+++

Le Dalaï-Lama met en garde contre l’islamisation de l’Europe



Lors d'une interview donnée à la BBC, le dalaï-lama a surpris par son positionnement vis-à-vis des réfugiés qui entrent chaque année dans l'UE. Selon lui, «l'Europe est pour les Européens» et ne peut accueillir qu'une partie «limitée» des migrants.

Voilà un point de vue qui n’a pas manqué de surprendre. Dans une interview diffusée par la BBC le 27 juin, le dalaï-lama a mis en garde contre l’islamisation de l’Europe mais aussi contre une potentielle africanisation du Vieux-Continent. Au cours de cet entretien fourni, au milieu de questions sur la Chine ou les Etats-Unis, le 14e dalaï-lama, de son vrai nom Lhamo Dhondup, a expliqué que «les pays européens devraient prendre ces réfugiés et leur offrir une éducation et une formation avec l’objectif de les faire rentrer sur leurs propres terres avec certaines compétences».

Confirmant des propos tenus depuis plusieurs années dans divers quotidiens ou lors de conférences en Suède, aux Pays-Bas ou encore en Angleterre, il a précisé que l’Europe était «pour les Européens». Il a également mis en garde contre la possibilité que l’Europe ne devienne «un jour un pays musulman [ou] un pays africain» étant donné l’afflux de réfugiés sur son sol depuis plusieurs années. Selon lui, un «nombre limité» de migrants devrait être autorisé à rester sur le continent. «Je pense qu’ils sont mieux sur leurs propres terres. Mieux vaut garder l’Europe pour les Européens», a expliqué le moine bouddhiste de 83 ans.

Selon les chiffres fournis par l’Union européenne (UE), environ 4,4% des 512 millions de résidents européens sont originaires de pays tiers. Par ailleurs, selon ces mêmes données, 2,4 millions de migrants sont entrés dans l’UE en 2017 en provenance de nations extra-européennes.

+++

NdR : Vienne le jour où l'on se rende compte enfin en milieu chrétien quel qu'il soit, non seulement qu'il n'y a aucun danger pour notre salut à être en contact avec les Bouddhismes et les bouddhistes mais qu'il y a avantage à essayer de comprendre de quoi il retourne. Il va falloir de façon urgente savoir où est réellement la menace et cesser de composer avec ce qui venant du diable nous veut réellement du mal et cesser de répéter des platitudes sans réflexion sur ce qui ne nous a jamais mis en danger. Père Placide de bienheureuse mémoire avait eu cette intuition que l'Orthodoxie pouvait avantageusement s'intéresser aux bouddhistes occidentaux.
Cela ne plaira sans doute pas à beaucoup de mes frères orthodoxes mais tant pis, je ne suis plus à un ostracisme près. Je sais réellement de quoi je parle pour avoir été sincèrement bouddhiste, avoir étudié les doctrines et pratiqué le zazen. J'ai la conviction qu'il y a plus d'avantages à s'intéresser aux doctrines et aux pratiques bouddhistes qu'à ce qui subsiste de la pauvre Église Catholique si éloignée de ses racines et qui n'est devenue qu'une sorte d'ONG collaborant lâchement sans honte à tout ce qui a pu - successivement, dans notre histoire récente comme plus lointaine - détruire l'Église et réduire de plus en plus le troupeau. Il n'est que de voir à quel point les réactions à l'incendie de Notre Dame auront été faibles alors que cet incendie n'est que le couronnement de tous ceux qui ont été tentés ou réussis dans des lieux plus discrets parce que médiatisés le moins possible.  Il n'y a pas grand chose à attendre de cette organisation à part cesvaines  réunions diplomatiques ou bavardes…
J'ai décidé de reprendre ce que j'avais écrit il y a maintenant des années (14 ans) sur le forum orthodoxe francophone à propos des Bouddhismes et de le développer chaque fois que j'en aurais l'occasion :

Je suis convaincu, et pas seulement par l'expérience de mon cheminement qui est celui d'autres de ma génération, que le contact avec les Bouddhismes offre non seulement un puissant adjuvant dans ce travail indispensable de libération des schémas occidentaux qui polluent notre Christianisme mais également qu'une connaissance plus approfondie de traditions aussi riches et multiséculaires que les Bouddhismes peut nous montrer encore davantage, par confrontation, cette richesse de la nôtre en retour - dont nous sommes tellement convaincus à juste titre nous tous dans ce forum. Ce regard sur cette autre tradition - au sens authentique de transmission, à quoi ne peut malheureusement pas prétendre le Catholicisme - demande évidemment que nous descendions un peu du piédestal où nous place un peu trop aisément ce qui en occident s'est perdu ou déformé. Mais cela vaut la peine de comparer ces deux médecines de l'être (car il s'agit de cela dans mes préoccupations) statut auquel ne peut prétendre que l'Orthodoxie à l'exclusion des "soeurs" occidentales.
Je suis bien aussi navré que Jean Louis [Palierne - mémoire éternelle] que les bouddhismes aient pris la place qu'aurait dû prendre l'Orthodoxie si nos hiérarques s'étaient investis dans la mission, au lieu d'un côté de faire des complexes et d'essayer d'avoir leur place dans le concert des puissances (?) de ce monde et d'un autre de se contenter d'assurer une aumônerie pour les ressortissants des pays orthodoxes émigrés... C'est toute une partie de notre population frustrée dans sa quête spirituelle qui a été abandonnée et qui aurait été aussi émerveillée par l'authentique Orthodoxie que par les sagesses extrême-orientales. Au lieu de cela on s'est acharné - et on le fait encore ! - à dire que ce n'est entre Eglises qu'une affaire de détails ( en d'autres lieux on appelerait ça du révisionnisme !...)

Jean-Louis Palierne avait bien compris ma démarche qui avait réagi à ma proposition par ces mots :

Je pense du reste qu'il n'a pas tort : nous nous focalisons en ce moment sur le catholicisme romain, qui n'est à tout prendre qu'un abcès, une maladie survenue à une partie du troupeau de l'Église du Christ - maladie que nous ne sommes guère en mesure de guérir si le Médecin ne la guérit pas Lui-même ! Alors qu'en effet il y a dans le bouddhisme réel, profond, des choses qui nous aideraient à mieux comprendre notre trésor.
Comme dans toute sagesse humaine, au fond, quand elle est supérieure, ou quand elle tend vers le haut.
Mais peut-être aussi certains d'entre nous ne seraient-ils pas suffisamment préparés à étudier autre chose que ce qu'ils connaissent déjà ? Ou craindraient-ils de se laisser glisser hors de la Foi - alors qu'il n'y a rien à craindre à connaître la sagesse : la Bible elle-même a emprunté des textes, ou des idées, à la sagesse des Grecs. Le Livre de la Sapience (comme nous disions dans ma jeunesse), l'Ecclésiaste, le Livre des Proverbes en sont imprégnés...

À SUIVRE… 

mardi 2 juillet 2019

ST JEAN LE THAUMATURGE, prie Dieu pour nous !


ACATHISTE  A SAINT JEAN LE THAUMATURGE
 ARCHEVÊQUE DE CHANGHAÏ ET SAN FRANCISCO (source)

Kondakion 1

Thaumaturge élu et serviteur exemplaire du Christ, tu déverses sur nous des flots d'inspiration et une multitude de miracles, c'est pourquoi nous te louons avec amour en proclamant vers toi : Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !
Ikos 1

Par la grâce du Dieu Qui toujours Se soucie des hommes, tu fus manifesté ces derniers temps comme un ange dans la chair. Voyant la beauté de tes vertus, nous tes enfants nous nous écrions vers toi :
Réjouis-toi, qui menas ta vie dans la rectitude depuis ta plus tendre enfance ! 
Réjouis-toi, qui vécus toujours dans la crainte de Dieu et qui accomplis Sa sainte volonté ! 
Réjouis-toi, qui manifestas la grâce de Dieu dans d'innombrables vertus ! 
Réjouis-toi, qui entendais mystiquement la prière lointaine de ceux qui étaient en détresse ! 
Réjouis-toi, qui fus rempli d'amour pour ton prochain et fis tout pour son salut ! 
Réjouis-toi, qui apportes la joie à tous ceux qui prient vers toi avec foi et amour ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 2 

L'abondance et l'éventail de tes vertus, ô Saint hiérarque, nous révèle en toi une source vivifiante des miracles de Dieu pour notre temps. Tu désaltères en effet par ton amour et tes miracles tous ceux qui crient avec foi vers Dieu : alléluia!
Ikos 2 

O Père saint, étant rempli d'amour, tu le fus aussi de théologie. En toi la connaissance de Dieu surgit à nouveau avec amour pour l'humanité souffrante. Apprends-nous aussi à connaître par l'amour le Dieu véritable tandis que nous nous écrions vers toi avec admiration :
Réjouis-toi, ferme rempart de la vérité orthodoxe ! 
Réjouis-toi, précieux vase des dons du Saint Esprit ! 
Réjouis-toi, juste accusateur de l'impiété et de la fausse doctrine ! 
Réjouis-toi, ardent observateur des commandements de Dieu ! 
Réjouis-toi, ascète sévère qui ne t'accordas nul repos ! 
Réjouis-toi, pasteur aimant du troupeau du Christ ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 3 

Par la miséricorde de Dieu, tu fus en vérité un père pour les orphelins et un instructeur pour les jeunes gens, les éduquant dans la crainte de Dieu et les préparant pour Son service. C'est pourquoi avec amour tous tes enfants lèvent maintenant les yeux vers toi et avec gratitude s'écrient vers Dieu : alléluia !
Ikos 3 

Les habitants des Cieux devraient te louer, plutôt que nous sur cette terre, car nos paroles sont faibles comparées à tes actes. Pourtant offrant à Dieu ce que nous avons, nous nous écrions vers toi :
Réjouis-toi, qui protégeas tes enfants par ta prière perpétuelle ! 
Réjouis-toi, qui toujours gardas sauf ton troupeau par le signe de la croix ! 
Réjouis-toi, dont l'amour ne connut aucune limite de pays ou de race ! 
Réjouis-toi, astre brillant aimé de tous ! 
Réjouis-toi, modèle d'humilité spirituelle ! 
Réjouis-toi, qui apportas la consolation spirituelle à ceux qui en avaient besoin ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 4 

Ô hiérarque Jean, confondus par tes actes de piété et d'amour, nous ne savons comment te louer dignement. Tu voyageas en effet jusques aux confins de la terre pour sauver ton peuple et prêcher l'Evangile à ceux qui étaient dans les ténèbres. Remerciant Dieu pour ton labeur apostolique, nous crions vers Lui : alléluia !
Ikos 4 

Les peuples de nombreux pays virent ta vie et s'émerveillèrent des miséricordes divines même en ces temps qui furent les derniers. Et nous aussi, émerveillés, nous écrions vers toi avec crainte et admiration :
Réjouis-toi, illuminateur de ceux qui étaient plongés 
dans les ténèbres de l'incroyance ! 
Réjouis-toi, qui suivis ton peuple à l'Orient et à l'Occident ! 
Réjouis-toi, fontaine de miracles répandus par Dieu ! 
Réjouis-toi, correcteur aimant de ceux qui se sont égarés ! 
Réjouis-toi, consolation prompte de ceux qui se repentent de leurs péchés ! 
Réjouis-toi, soutien de ceux qui cheminent sur la voie droite ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !

Kondakion 5 

Sur l'île, préservant ton peuple de l'ouragan mortel par ta prière et par le signe de la croix, tu fus manifestement l'instrument de la puissance divine pour arrêter les forces destructrices de la nature. Préserve-nous aussi qui nous écrions avec émerveillement vers Dieu : alléluia !
Ikos 5 

Dans des circonstances désespérées ou dans l'adversité, tous ceux qui ont cru en ton intercession, ont été délivrés, ô intercesseur hardi devant le trône de Dieu. Ainsi, nous mettons aussi notre espérance en toi pour que tu nous protèges des dangers par tes prières devant Dieu, tandis que nous te disons :
Réjouis-toi, qui empêchas les puissance naturelles de nuire à ton troupeau ! 
Réjouis-toi, qui par ta prière réponds à ceux qui sont dans la nécessité ! 
Réjouis-toi, pain inépuisable des affamés ! 
Réjouis-toi, richesse abondante de ceux qui vivent dans la pauvreté ! 
Réjouis-toi, consolation de ceux qui sont dans l'affliction ! 
Réjouis-toi, relèvement prompt de ceux qui ont chu ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 6 

Conduisant ton peuple hors de l'esclavage, tu fus en vérité un nouveau Moïse, ô saint hiérarque Jean. Délivre-nous aussi de l'esclavage du péché et des ennemis de Dieu tandis que nous nous écrions vers Lui : alléluia !
Ikos 6 

O bon pasteur, tu fis l'impossible pour persuader les autorités de ce monde d'avoir pitié de ton troupeau. Prie pour nous maintenant afin que nous puissions sauver nos âmes, en vivant dans la paix et le calme tandis que nous nous écrions avec reconnaissance vers toi :
Réjouis-toi, Secours de ceux qui font appel à toi avec foi !
Réjouis-toi, qui délivres de la mort et du désastre ! 
Réjouis-toi, qui préserves des mensonges et calomnies ! 
Réjouis-toi, qui protèges les innocents des envoûtements ! 
Réjouis-toi, qui déjoues les attaques des iniques ! 
Réjouis-toi, qui détruis les mensonges et exaltes la vérité ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 7 

Kondakion 7 

O Admirateur des saints de l'Orient et de l'Occident, tu réintroduisis dans l'Église Orthodoxe les saints de l'Occident originaires de pays qui avaient apostasié la vérité. Avec eux maintenant,  tu pries pour nous qui sur terre nous écrions vers Dieu : alléluia !

Ikos 7 

O fervent vénérateur des saints hiérarques de Gaule, tu fus, en vérité, l'un d'eux dans ces temps qui furent les derniers, exhortant ton troupeau à conserver la même foi orthodoxe qu'ils confessaient, et étonnant les peuples de l'Occident par ta sainte vie. Préserve-nous maintenant dans cette même foi, tandis que vers toi nous nous écrions :
Réjouis-toi, nouveau Martin par tes miracles et tes exploits ascétiques ! 
Réjouis-toi, nouveau Germain par ta confession de la foi orthodoxe ! 
Réjouis-toi, nouvel Hilaire par ta divine théologie ! 
Réjouis-toi, nouveau Grégoire par ton amour des saints ! 
Réjouis-toi, nouveau Faust par ton amour noble et ta ferveur monastique ! 
Réjouis-toi, nouveau Césaire par ta direction ferme, mais aimante, de l'Église de Dieu ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 



Kondakion 8 

O saint hiérarque, à la fin de ta vie tu fus appelé au Nouveau Monde pour y offrir ton témoignage de l'ancienne chrétienté et y souffrir la persécution pour ta droiture, parachevant ainsi ton âme pour le ciel. Nous émerveillant à présent de ta patience et de ta longanimité, nous nous écrions tous vers Dieu : alléluia !
Ikos 8 

Ouvrier dans la vigne du Christ, toi qui ne connus nul repos même à la fin de ta vie de labeur, aide-nous dans nos épreuves alors que nous efforçant d'être fidèles au Christ, nous nous écrions vers toi en guise de louange :
Réjouis-toi, qui enduras tout jusques à la fin et atteignis ainsi le salut ! 
Réjouis-toi, qui fus jugé digne de mourir devant l'icône de la Mère de Dieu ! 
Réjouis-toi, qui conservas ta foi et ton courage 
au milieu d'injustes persécutions ! 
Réjouis-toi, qui œuvras jusques à la fin pour ton troupeau 
et rencontras la mort assis comme un hiérarque ! 
Réjouis-toi, qui retournas par le ciel pour être enseveli 
au sein de ton troupeau ! 
Réjouis-toi, qui accomplis des miracles pour ceux 
venant avec foi et amour à ton sépulcre ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 9 

L'assemblée des anges se réjouit lorsque ton âme s'éleva vers leur demeure céleste, s'émerveillant des miracles que tu accomplis sur terre par l'action du Saint Esprit vers Qui nous chantons: alléluia !
Ikos 9 

O juste Jean, il est impossible aux orateurs de décrire ta vie de sainteté avec leurs paroles nombreuses et éloquentes, car tu es devenu en vérité le séjour vivant de la puissance du Dieu ineffable. Pourtant ne pouvant rester silencieux devant ce miracle accordé à notre époque de foi tiède, nous te glorifions ainsi :
Réjouis-toi, divin palais où le conseil du bon Roi est donné ! 
Réjouis-toi, humble et frêle habitation contenant 
la beauté spacieuse des demeures angéliques ! 
Réjouis-toi, qui obtins une maison non faite de main d'homme, 
éternelle dans les cieux ! 
Réjouis-toi, hâvre où sont divinement guéries toutes sortes de maladies ! 
Réjouis-toi, chambre où ton saint labeur de prière fut caché ! 
Réjouis-toi, temple béni de l'Esprit Saint ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 10 

Voulant sauver le monde, le Sauveur de tous envoya un saint nouveau parmi nous et par lui, nous rappela des sombres abysses du péché. Entendant cet appel au repentir, indignes que nous sommes, nous nous tournons vers Dieu, nous écriant vers Lui : alléluia ! 

Ikos 10 

O Hiérarque Jean, tu es une muraille nous protégeant  de l'adversité, car par tes intercessions célestes nous sommes délivrés des attaques des passions démoniaques et des afflictions qui nous assaillent sur terre. Devant le ferme soutien de ta prière, nous te crions avec foi :
Réjouis-toi, vue des aveugles ! 
Réjouis-toi, force et vie de ceux qui sont sur leur lit de mort ! 
Réjouis-toi, conseil divinement révélé pour ceux qui sont 
dans le doute et la confusion ! 
Réjouis-toi, onde rafraîchissante pour ceux qui périssent 
dans la fournaise de l'affliction ! 
Réjouis-toi, père aimant pour les délaissés et les abandonnés ! 
Réjouis-toi, maître saint de ceux qui cherchent la Vérité ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 


Kondakion 11 

O très bienheureux Jean, ta vie fut un hymne à la Très Sainte Trinité, surpassant les autres vies en pensée, parole et action. Car tu expliquas avec beaucoup de sagesse en vérité, les préceptes de la vraie foi, nous enseignant à chanter avec foi, espérance et amour au Dieu Un en la Trinité : alléluia!
Ikos 11 

O pasteur élu du troupeau du Christ, notre père Jean, tu es pour nous comme le flambeau rayonnant de l'Orthodoxie parmi les ténèbres de l'ignorance. Car même après ton trépas, tu proclames la vérité aux ignorants et instruis ceux cherchent à être guidés et tous ceux qui s'écrient vers toi :

Réjouis-toi, rayonnement de la sagesse divine 
pour ceux qui sont dans l'ignorance ! 
Réjouis-toi, arc-en-ciel de joies paisibles pour les humbles ! 
Réjouis-toi, tonnerre pour les pécheurs invétérés ! 
Réjouis-toi, éclair du zèle divin ! 
Réjouis-toi, pluie des dogmes de Dieu ! 
Réjouis-toi, averse de pensées théologiques ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps ! 

Kondakion 12 

La grâce a été répandue sur nous tous dans ces derniers jours. Voyant cette grâce  qui procède d'un saint hiérarque qui marcha jadis parmi nous, recevons-la avec révérence et action de grâce, nous écriant vers Dieu : alléluia!
Ikos 12 

Chantant des louanges à Dieu, le chœur céleste des saints se réjouit de ce qu'Il n'ait pas abandonné ce monde déchu et incrédule, mais qu'il ait manifesté Son pouvoir tout-puissant en toi, Son serviteur doux et humble. O bienheureux Jean, avec tous les saints nous te saluons et t'honorons ainsi:
Réjouis-toi, nouvel astre de justice brillant au firmament du paradis ! 
Réjouis-toi, nouveau prophète qui fut mandé 
avant le déchaînement final du Malin ! 
Réjouis-toi, nouveau Jonas qui nous prévient tous 
en nous annonçant le salaire du péché ! 
Réjouis-toi, nouveau Baptiste nous entraînant tous 
vers une vie de prière et de repentance ! 
Réjouis-toi, nouveau Paul souffrant pour prêcher 
l'Evangile dans l'esprit de vérité ! 
Réjouis-toi, nouvel apôtre dont les miracles instillent 
en nousla foi et la crainte de Dieu ! 
Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !

Kondakion 13 

O notre très saint et très admirable hiérarque Jean, consolation de tous les affligés, accepte maintenant notre offrande pieuse, afin que par tes prières à notre Seigneur, nous soit épargné la Géhenne et que par ton intercession agréable à Dieu, nous puissions éternellement nous écrier : alléluia !  alléluia ! alléluia ! 
(Ce kondakion est lu trois fois, puis, à nouveau, l'ikos 1 et le kondakion 1)) 

************



PRIERE A NOTRE SAINT PERE THEOPHORE & THAUMATURGE JEAN DE CHANGHAI 
ARCHEVÊQUE DE SAN FRANCISCO

O bien-aimé hiérarque Jean, tandis que tu vivais parmi nous, tu vis en vérité le futur comme s'il s'agissait du présent, les choses éloignées étaient proches pour toi et les cœurs et les esprits étaient comme les tiens propres. Nous savons qu'en cela tu étais illuminé par Dieu avec Qui tu fus toujours en communion mystique de prière et en Qui tu demeures éternellement à présent. Comme tu pouvais entendre les suppliques mentales de ton troupeau dispersé au loin avant même qu'il ne puisse te parler, ainsi, écoute maintenant nos prières et portes-les auprès du Seigneur. Tu as été transféré à la vie sans fin, dans l'autre monde et pourtant  tu n'es pas loin de nous en vérité, car le ciel nous est plus proche que nos propres âmes. Montre envers nous qui sommes effrayés et seuls, la même compassion que tu montras un jour aux orphelins tremblants. Donne-nous à nous qui sommes tombés dans le péché, la confusion et le désespoir, le même enseignement strict mais affectueux que tu donnas jadis à ton troupeau élu. En toi nous voyons la ressemblance vivante de notre Créateur, l'esprit vivant de l'Evangile et le fondement de notre foi. Dans la vie pure que tu menas dans notre époque pécheresse, nous voyons un modèle de vertu, une source d'enseignement et d'inspiration. Considérant la grâce qui te fut accordée, nous savons que Dieu n'a pas abandonné Son peuple. C'est plutôt nous qui nous sommes séparés de Lui et nous devons retrouver la ressemblance de la Divinité comme tu le fis toi-même. Par ton intercession, ô bienheureux, accorde-nous d'accroître notre effort pour cheminer vers la céleste patrie, établissant nos penchants vers les choses d'En-Haut, œuvrant dans la prière et la rectitude, combattant enfin les attaques de notre nature déchue. Invoque pour nous la miséricorde de Dieu, afin que nous nous joignions à toi un jour dans Son Royaume. Car notre plus profond désir est de vivre à jamais avec Lui, avec le Père et le Fils et le Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen ! 

Acathiste composé par le Père Séraphim (Rose) de bienheureuse mémoire
 Orthodox Word n°123-124, 1985  Platina, Californie

  Traduit de l'anglais par Claude Lopez-Ginisty 
  [Notre Père parmi les Saints Jean le Thaumaturge, Archevêque de San Francisco, a été glorifié par L'Église Russe Hors-Frontières le 19 juin / 2 juillet 1994.]
  


vendredi 28 juin 2019

HOMMAGE à BARTHOLOMÉE… Cristofori

Voilà au moins un Bartholomée
 au beau patronyme
 (peut-être  de lointaine origine grecque d'ailleurs !)
qui mérite à coup sûr d'être commémoré !
Justice soit rendue à ses mérites et
Que Dieu garde l'inventeur du piano
dans son Royaume pour une si belle invention !

J'en profite pour bénir mes parents de m'avoir fait apprendre cet instrument qui m'a apporté tellement de joies et de consolations dans ma vie et je prie le Dieu de miséricorde de les garder également dans son Royaume. 





Né à Padoue le 4 mai 1655, Bartolomeo Cristofori n’est qu’un petit facteur de clavecin parmi tant d’autres. Mais l’émergence de nouveaux talents aux quatre coins de l’Europe en pleine Renaissance pousse les Italiens à constamment innover. Ce n’est qu’au cours de l’année 1688 que Cristofori gagne en notoriété grâce au prince Florentin Ferdinand de Medicis qui le choisit pour confectionner et réaliser les instruments de la cour. Ce choix porté sur un jeune musicien et fabriquant choque l’opinion publique mais la soif de nouveauté et la curiosité de plus en plus accrue pour la musique l'emportent sur une logique entretenue depuis de nombreuses années. C’est de cette manière que Cristofori travaille sur l’instrument phare de la Renaissance. 

  Mécanisme du clavecin Crédit photo : edmu.fr


 Et ce n’est pas peu dire. Bartolomeo Cristofori est certes méconnu du grand public mais son pointillisme n’a d’égale que sa perpétuelle remise en question concernant les instruments qu’il construit. Il voit ainsi dans le clavecin un grand défaut qui limite considérablement le jeu des pratiquants en ceci que le jeu n’est pas nuancé. En effet, le clavecin tient également le rôle principal de la série des instruments à cordes dites « pincées ». Le système de sautereau caractérise le fait que lorsque l’on appuie sur une touche, cela active une plaque de bois comportant un bec qui va « pincer » la corde et la faire résonner. Toutefois, il parait impossible au premier abord d’altérer la puissance sonore de la note puisque que l’on tape plus fort sur la touche du clavier ou non, la note reste la même. 

 C’est en souhaitant contrecarrer ce phénomène de jeu que Bartolomeo Cristofori conçoit tout un système pour contrôler la résonance de la note, le tout corrélé avec un clavier pouvant modifier lla longévité de cette dernière. Baptisé dans un premier temps « gravecembalo col piano e forte » ou « clavecin avec [des nuances] douces et fortes », l’instrument se voit renommé piano-forte, puis plus communément piano en 1700, lorsque le facteur présente son invention à la cour florentine. Le piano devient alors l’instrument le plus prisé par les artificiers de la musique classique dite à l’époque « moderne » au cours du 18ème siècle. Les plus grands compositeurs tels que Mozart, Chopin ou Beethoven passeront plusieurs années de leur carrière à l’évolution et la maturité du piano, qui reste une machine musicale incontournable quel que soit le genre dans lequel on officie aujourd’hui. De son côté, Bartolomeo Cristofori oeuvre dans sa nouvelle production de piano et meurt en 1731 dans l’anonymat le plus déroutant, lui pourtant à l’origine d’un instrument aujourd’hui démocratisé dans le monde entier.
Doodle paru pour commémorer le 4 mai 2015
l'anniversaire des 360 ans de sa naissance