Ὁ Ὀρθόδοξος Χριστιανός συχνά καλεῖται ὄχι νά παρακούσει,
ἀλλά νά ὑπερβεῖ τόν νόμο, ὅταν αὐτός ἔρχεται σέ ἀντίθεση μέ τόν νόμο τοῦ Θεοῦ.

mercredi 9 janvier 2019

Bonnes nouvelles de l'Église grecque

Les Grecs ont préféré l'Église à l'ethnie. Dieu les bénisse !

Le synode grec refuse de reconnaître les schismatiques ukrainiens et renvoie l'affaire au conseil des évêques élargi (source)


Athènes, le 8 janvier 2019 - Le Saint-Synode de l’Église orthodoxe grecque s’est réuni aujourd’hui, en tenant compte de la demande faite par le Patriarche Bartholomée à sa Béatitude l’archevêque Jérôme d’Athènes, de reconnaître et de commémorer le primat de la nouvelle église nationaliste ukrainienne «Métropolite», Epiphane Dumenko.

Cependant, le Saint-Synode n'a pas choisi de reconnaître la nouvelle église, mais plutôt de soumettre le problème à l'examen de l'organe administratif suprême, le Conseil des évêques élargi, impliquant tous les hiérarques de l'Église orthodoxe grecque, selon la déclaration officielle du Synode.

«Le Saint-Synode a décidé de renvoyer la question de la reconnaissance par l’Église orthodoxe grecque de la nouvelle église autocéphale d’Ukraine, à l’examen du Conseil des saints évêques de l’Église grecque», lit-on dans le communiqué.

La prochaine session du conseil épiscopal n’a pas encore été programmée.

Le département des relations extérieures avec les églises (DECR) de l'Église ukrainienne canonique note que le renvoi de la question au Conseil des évêques élargi indique que l'Église grecque est consciente de la complexité de la question, y compris de l'absence complète d'ordination valide du «métropolite» Épiphane, celui-ci ayant été élevé dans les rangs du clergé au sein du «Patriarcat de Kiev» schismatique.

Le DECR attire également l’attention sur le fait que, tandis que les patriarches Cyrille et Bartholomée sont désignés comme tels, Épiphane Dumenko n’est pas mentionné dans la déclaration de l’Église grecque comme étant «métropolite».

Plusieurs hiérarques grecs se sont prononcés contre les agissements de Constantinople et de l'État ukrainien au cours des derniers mois, notamment les métropolites Nectaire de Corfou, Paxoï et les îles Diapontiennes (Othonoi Erreikousa et Mathraki), Séraphin du Pirée, Séraphin de Kythira et Ambroise de Kalavryta

Aucun commentaire: