Toute Sainte Souveraine, sauve-nous !




Ne me laisse pas me fier
à la protection des hommes,
Toute Sainte Souveraine,
mais reçois l’imploration de ton serviteur ; car je suis affligé,
je ne peux plus supporter
les amères flèches des démons ;
sans abri, je ne sais
où me réfugier, moi le malheureux ; combattu de toutes parts,
ma consolation unique c’est Toi. Souveraine du monde,
espoir et protectrice des fidèles,
n’ignore pas mon imploration,
le nécessaire accorde-moi.

Nul homme accourant auprès de Toi ne se retire confondu, loin de Toi,
ô pure Vierge Déipare ;
mais il implore ta grâce

et, selon ses nécessités, reçoit le don sollicité.
Réconfort de ceux qui souffrent, Délivrance des infirmes étant vraiment, ô Vierge Déipare,
sauve le peuple et sa cité,
Toi, la paix de ceux que l’on attaque,
la sérénité de ceux que l’on tourmente, des fidèles l’unique protection.



Tropaires
Ton 2 
Très Bonne, tu protèges toujours ceux qui, sous ta main puissante, / se réfugient avec foi. / En effet, dans les périls et afflictions, nous pécheurs, nous n’avons pas auprès de Dieu \ d’autre médiatrice, / étant toujours accablés par nos multiples péchés. Mère de notre Dieu suprême, / prosternés, nous te prions : Délivre / de toute tribulation tes serviteurs.
Tu es joie de tous les affligés, des affamés la nourricière, / protection des innocents, / consolation des étrangers, le guide des non voyants, des malades le réconfort, \ de tous ceux qui souffrent, / abri sûr et protection, le secours des orphelins, Mère de notre Dieu suprême. / Nous te supplions, Toute Pure, / hâte-toi de délivrer tes serviteurs.  
(Extraits de la Petite Paraclisis de la Toute Sainte que l'on récite avant et après la fête de la Dormition - version Sts Anargyres)

Commentaires