lundi 11 août 2014

Le petit cochon du manège d'Istres etc.




"Je me méfie toujours des informations qui circulent sur la toile, et qui sont souvent déformées ou de pure invention, dans le but de polémiquer. Mais l’information que je viens de recevoir me semble tout à fait exacte, même si je n’ai pas réussi à trouver la date précise du fait qu’elle rapporte.L’ancien maire de la ville d’Istres, pour répondre à la demande de l’imam de la ville, a fait enlever et remplacer le petit cochon d’un manège par un taureau pour ne pas choquer les enfants musulmans !!!…
Vraiment, on est en plein délire !!! Dans notre pays de tradition chrétienne, l’islam devient roi. Il y avait déjà les noms de nos fêtes chrétiennes – Noël, Pâques – retirés des calendriers ; il y avait l’interdiction, dans certaines écoles, de faire des sapins de Noël, et voilà maintenant que les imams s’en prennent aux animaux de nos manèges ! Mes petits-enfants aimaient l’histoire des « Trois petits cochons ». Je vais devoir brûler ce livre qui faisait leur bonheur !!! (...)
Et nos élus de dire amen, de faire le dos rond devant tous ces abus ! Et pendant ce temps, en Irak, nos frères chrétiens paient de leur vie leur fidélité à la religion qui est la leur depuis deux mille ans !  Jusqu’où ira-t-on dans la flagornerie et dans la servilité ?!…"



La conversion, la dhimmitude ou la mort : règle appliquée en Irak, diffusée à l'Institut du Monde 
Arabe.


Dans l'ouvrage Les Statuts gouvernementaux du juriste sunnite El-Mawerdi (972-1058) dont la traduction française est à la bibliothèque de l'Institut du Monde Arabe, l'ouvrage étant une référence, on lit : "ils ne peuvent élever en pays d'islam de nouvelles synagogues ou églises, qui sont, le cas échéant démolies à leur détriment" page 308, édité par les Editions du patrimoine Arabe et Islamique...non par d'obscurs extrémistes minoritaires.

Le refus du statut de Dhimma comprenant vexations et impôt (jizya) a pour conséquence l'extermination des Chrétiens, la loi islamique est très claire. Page 31 des Statuts Gouvernementaux ont lit effectivement: "Combattre ceux qui, après y avoir été invités, se refusent à embrasser l'islam, jusqu'à ce qu'ils se convertissent ou deviennent tributaires"

Voir les divers ouvrages rappelant cette règle de Charia à L'Institut du Monde Arabe :



La littérature djihadiste de l'Institut du... par joachimv

Version YouTube HD

La Risâla (L'Epître), d’Ibn Abî Zayd Al-Qayrawânî (922-996), est l’épître de référence chez les sunnites de rite malékite. Le rite malékite est officiel au Maroc et en Algérie, majoritaire en Tunisie et au Sénégal. Le rite malékite a été choisi par l’Institut de théologie de la Grande Mosquée de Paris, et les milliers de pratiquants en France, issus du Maghreb, suivent les prescriptions des « Savants » de cette école juridique.

Concernant le jîhâd voici le scan du chapitre 30, page 85, issu de l’exemplaire de l’Institut du Monde Arabe édité par l’Office des Publications Universitaires, Alger (code bibliothèque 244.221 IBN A).

Si les "infidèles" refusent l' "invitation" (le fameux appel) à embrasser l'islam, ou le statut de dhimmi, ils doivent être combattus par les armes :


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Nous sommes dans un pays de " tolérance " et " Laïc " .Il ne faudrait pas l'oublier . Si certains musulmans sont choqués par un petit cochon sur un manège , moi Française , je suis choquée de voir partir ce petit cochon , tant aimé de nos enfants !Ces musulmans venus s'établir en France , parce qu'ils devaient trouver la vie meilleure que dans leur pays d'origine , au moment de Leur décision , les petits cochons étaient déjà établis dans notre beau pays , depuis très très longtemps .Donc , dans notre pays de " tolérance " ces musulmans accueillis chez nous , ne devraient ils pas eux même , être " Tolérants " ? Sont ils aussi tolérants que nous , envers les étrangers , dans leurs pays ? Quand je suis reçu dans une maison d'hôtes , je me plis aux habitudes de la maison , si chacun veut établir sa vision des choses , cela deviendrait vite l'anarchie !