jeudi 28 décembre 2017

Le valeureux Métropolite AMBROISE de KALAVRYTA annonce sa retraite à venir

Un évêque résistant à la déchristianisation de la Grèce

le métropolite Ambroise de Kalavryta





Kalavryta, Grèce, 28 novembre 2017
Photo: vimaorthodoxias.gr

Après avoir servi Dieu pendant 39 ans en tant qu'évêque de l'Église orthodoxe grecque, le dévoué et ardent métropolite Ambroise de Kalavryta a annoncé en larmes sa retraite à son troupeau lors de la Divine Liturgie du dimanche, rapporte Русские Афины

Agenouillé devant les portes royales de l'église de la Mère de Dieu Faneromeni à Kalavryta (Péloponnèse), le pasteur a supplié en larmes tous ceux qu'il aurait pu blesser au cours des nombreuses années de son ministère de lui pardonner.
«Pardonnez-moi, je vous prie, pardonnez-moi mes frères et mes enfants pour mes erreurs, mes défauts et les imperfections de mon caractère ! Et glorifiez avec moi le nom de notre Seigneur! "

Le métropolite a imploré son troupeau bien-aimé.
Dans son blog personnel, le hiérarque de Kalavryta a noté: "Par la grâce de Dieu, le dimanche 19 novembre 2017, j'ai accompli 39 ans de ministère pastoral dans cette métropole historique et sainte", caractérisant son long travail comme "39 ans de lutte, de bataille et de combat pour la gloire du Seigneur; de création, de joie, de douleur, de larmes, et surtout de prière! Mon seul recours dans tout ce martyre ... a été et est encore mon recours au Seigneur!"




Le Métropolite Ambroise n'a jamais eu peur de dire la vérité avec audace. Il a souvent parlé et dénoncé publiquement les dommages que les autorités athées de Grèce ont causé et continuent de causer à leur Église et à leur nation. Il a écrit au Patriarche Œcuménique Bartholomée, au sujet des problèmes oecuméniques avec le Concile de Crète de 2016, et n'a pas eu peur de mettre en cause publiquement le Premier ministre même.

Son Eminence a souffert le mépris et la persécution à certains moments pour ses positions orthodoxes strictes. À un certain moment dans le futur, il devra être jugé pour incitation publique à la violence contre les homosexuels et abus de son office ecclésiastique, suite aux déclarations qu'il a faites en 2015 contre la loi de cohabitation qui a été votée en Grèce.

Selon le protocole de l'Église orthodoxe grecque, le Métropolite Ambroise restera à son poste jusqu'à la fin de 2018, complétant ainsi 40 ans de travaux, et le processus de sa succession commencera après qu'il quittera le Saint Synode de l'Église orthodoxe grecque. 

Aucun commentaire: