vendredi 18 janvier 2013

Combien de voix faudra-t-il qu'il s'élève dans ce désert grandissant ?



Jean-Mi du blog orthodoxe St Materne a fait paraître une
Critique des "dix principes orthodoxes du dialogue oecuménique" qu'il faut lire parce qu'elle traduit bien, sur tous les points critiqués du texte d'un Professeur de Théologie des dogmes de l'Institut de théologie St Serge, les reproches que l'on peut faire aux discours de l'esprit du monde, fût-il celui du monde des religions... mondain trop mondain....

Pour y faire écho je poserai quelques questions :

- Pourquoi encore une fois faut-il que prévale l'esprit de représentation, avec son cortège d'ambitions et de mauvaises passions qui éloignent de l'Esprit Saint de Dieu incarné fidèlement jusqu'au martyre à travers les siècles chez tant de pères théophores, d'ascètes, et de témoins qui ont donné leur combat, leur art, leurs œuvres , leur vie entière  dans une totale fidélité à la Tradition authentique du Christianisme orthodoxe ? 

- Pourquoi  cet esprit du monde, et bien souvent mondain (dans le sens commun) prévaut-il ? Pourquoi cet esprit de représentation en lieu et place de l'esprit d'incarnation ?

- Qu'avons-nous besoin de toutes ces vaines et pompeuses proclamations qui nous éloignent de la foi véritable qui sauve ? 

- Quelle méfiance sous-jacente envers le peuple orthodoxe ordinaire fonde cet enseignement erroné qui veut faire montre de bonne volonté et faire autorité dans le monde des religions avec le projet de s'imposer à bon droit auprès de tous, orthodoxes et hétérodoxes ?

- Est-ce que de telles déclarations émanent d'une réelle vie en Christ ?

- Qu'avons-nous besoin de ces injonctions, manifestations et déclarations officielles pour aimer jusqu'à nos propres ennemis selon le commandement du Seigneur ? Le Seigneur a-t-il dit  " N'ayez pas d'ennemis !"  ?

- Qu'avons-nous besoin pour avoir de bonnes relations, nous entraider, soigner, manger et boire ensemble, agir ensemble, inviter chez nous, nous lier d'amitié  avec des hétérodoxes, des hérétiques, des schismatiques, des agnostiques, des athées etc... voire pour les aimer plus que tout jusqu'à donner notre vie pour eux ...qu'avons-nous besoin de tordre et de déformer la sainte Tradition, les dogmes de l'Eglise, nos prières et nos offices multiséculaires et de faire des colloques, des livres, des déclarations de bon ton et des manisfestations religieuses qui trompent tout le monde et ajoutent à la confusion des esprits qui règne plus que jamais en maître sur tous les domaines  de notre vie à notre époque...

- Comment peut-on ajouter encore à la confusion quand on prétend lutter contre la confusion - par exemple ces temps-ci pour ce qui concerne " le mariage pour tous" ?

Ajouter à la confusion c'est "faire objectivement" le jeu du malin quel que soit le domaine et à fortiori dans le domaine de la foi ! 

- Qu'avons-nous besoin pour deviner, percevoir et apprécier la bonté divine à l'oeuvre chez tout être rencontré en des circonstances diverses, indépendamment de sa religion, de sa culture, de ses discours, de son métier, bref de toutes ses caractéristiques sociales et de son tempérament particulier et de tout ce qui le distingue de nous et peut même nous tenir à distance de lui pour la majorité du temps... qu'avons-nous besoin, donc, des écrits pompeux de théoriciens patentés, représentants autoproclamés et officiellement reconnus par le monde mais enseignant des faussetés, pour prendre en compte le meilleur chez l'autre, quel qu'il soit ?

Le monde relationnel  des représentants religieux officiels se limite-t-il donc au monde "religieux" ? Est-il si pauvre en expériences humaines ?

 Bien sûr "Dieu reconnaîtra les siens", mais effectivement, il n'est pas dit que le salut soit réservé aux seuls Orthodoxes et particulièrement ceux qui se sont donné pour tâche et s'honorent de représenter l'Eglise officiellement... Combien plus auront-ils à rendre de compte le jour du Jugement devant le redoutable Tribunal quand il leur sera demandé combien de brebis égarées ils auront ramenées dans le troupeau du Bon et Unique Pasteur...

2 commentaires:

Maxime le minime a dit…

Le Canon LXV des apôtres dit : "Si des membres du clergé, ou des laïcs, entrent dans une synagogue des Juifs, ou des hérétiques, pour prier, qu'ils soient à la fois déposés et excommuniés."
Le Canon IX de Laodicée dit: "[…] ceux qui appartiennent à l'Église ne doivent pas être autorisés à aller visiter les cimetières ou les prétendus martyria de quelque hérétique que ce soit, dans le but de la prière ou de la guérison, […] ceux qui le font, s’ils font partie des fidèles, sont exclus de la communion pendant un certain temps jusqu'à ce qu'ils se repentent et confessent d’avoir fait une erreur, pour pouvoir être réadmis à la communion. "
Et le Canon XXXIII de Laodicée dit: "Il ne faut pas se joindre à la prière des hérétiques ni des schismatiques».
Tous ces canons ont l'autorité œcuménique, ayant été approuvés par les sixième et septième Conciles œcuméniques.

Fedon a dit…

http://orthodoxie-libre.actifforum.com/t471-institut-st-serge-un-lieu-de-fabrication-des-heresies

Abonnement

abonnement par mail