Si notre prière est sincère, l'action suit toujours - Entretien avec P.Andrew Phillips [3]


"Il est vrai que selon les époques, le diable utilise contre nous différentes sortes de gens, de groupes de personnes et d’idéologies. Par exemple, à un moment donné, cela a été les communistes qu’il a manipulé pour les utiliser contre nous, aujourd'hui, le diable n'a pas de temps à perdre avec le communisme. Il est indifférent à sa cause. Il a des aides bien plus efficaces aujourd'hui. Malheureusement, beaucoup acceptent ces nouveaux ennemis dans leurs cœurs et leurs foyers, alors qu'is n'auraient jamais accepté le communisme. Tous nos ennemis sont en fait victimes du diable, ils ont abandonné leur liberté accordée par Dieu pour devenir des esclaves du diable. Tous ces gens sophistiqués, «instruits», qui pensent qu'ils savent tout et qu’ils vont sauver l'humanité grâce à leur technologie sont tous des victimes du diable faibles et manipulées. 

Confession et communion

BM - Père, il y a quelque chose que j’étais curieux de savoir mais j'avais oublié de vous le demander : combien de fois selon vous faut-il se confesser et selon quelle fréquence faut-il communier ?

PA - J'encourage les gens à venir se confesser et communier fréquemment. Je recommande une fois par mois, mais, les gens viennent probablement moins souvent que cela en moyenne. Quand vous vivez dans un pays de tradition orthodoxe, peut-être vous ne communiez pas si souvent, mais dans les pays occidentaux, qui sont des déserts spirituels, vous devez prendre une part active dans la vie de l'Église pour survivre spirituellement. D'autre part, je crois aussi à la nécessité d’une préparation minutieuse avant la communion. Nous devons respecter les jeûnes, dire nos prières, lire les Évangiles et les Épîtres, lire les Vies des Saints. Notre vie orthodoxe est un cercle vertueux: nous avons besoin de la grâce de Dieu obtenue par les saints mystères, mais nous devons aussi faire de grands efforts de repentance pour pouvoir prendre part aux mystères régulièrement. Ce qui en retour nous donne le zèle du repentir et le désir de prendre la communion encore plus régulièrement. 

Pour être encore plus clair, permettez-moi d'ajouter ces mots : 

La foi orthodoxe est active et non passive
 
La prière n'est pas suffisante. Si notre prière est sincère, l'action suit toujours. Comme l'apôtre Jacques le dit, la foi sans les œuvres est morte (Jacques 2, 17). Une âme qui est vivante fait des choses. Elle prie d'abord, puis il agit. Une âme qui est morte n'a ni foi, ni œuvres. Une âme qui se meurt, sans être encore morte, peut facilement tomber dans un piétisme passif, une sorte de fatalisme, un quiétisme. Ce n'est pas orthodoxe. Par exemple, un trop grand nombre se contente de confesser que Dieu est miséricordieux. Bien sûr, cela est vrai, mais Dieu est aussi un juste juge. Les Pères disent tous que lorsque nous pensons aux péchés des autres, nous devrions penser à la miséricorde de Dieu. Mais quand nous pensons au sujet de nous-mêmes, nous devons penser Dieu comme le Juste Juge - et trembler. Comment pouvons-nous obtenir le salut? La prière et la communion, mais l'action suit toujours. Lisez Matthieu chapitre 25, [il nous est dit] comment nous devons vêtir ceux qui sont nus, loger les étrangers, nourrir les affamés, visiter les malades et ceux qui sont en prison. [Cependant c'est] à la fois littéralement et au sens spirituel [qu'il faut l'entendre], je veux dire [qu'il s'agit aussi de] ceux qui sont spirituellement nus, qui ont faim spirituellement, qui sont des étrangers spirituels, qui sont spirituellement malades et captifs également dans ce sens. Et il y a certainement même davantage de ces derniers.
Une âme qui est vivante va et fait des choses. Regardez St Jean de Cronstadt. Il a créé une maison pour les salariés, il a aidé des alcooliques, il a pris des prostituées de la rue et leur a donné un travail et ainsi un revenu sains. Saint Nicolas a fait de même, ainsi que St Basile le Grand. La foi orthodoxe est active et non passive. Je pense que beaucoup des problèmes dans certaines parties d'Europe orientale viennent du fait que les communistes ont interdit à l'Église toute activité sociale. Et maintenant, cette passivité est devenue normale. Certes, nous ne sommes pas des Protestants, nous ne devons pas tomber dans l'extrême opposé de l'activisme social. Beaucoup d'actions et aucune prière. 

L'Orthodoxie n'est pas une idéologie

Quiétisme. Activisme. Tous les ismes sont mauvais. Et l'Orthodoxie n'est pas un isme. Être socialement actif n'est pas une idéologie pour nous, ce n'est pas un but, c’est simplement le fruit de notre foi vivante, de l'obéissance aux commandements : aime Dieu et aime ton prochain." (à suivre)
(version française et sous-titres par Maxime le minime
de la troisième partie d'une interview parue sur le blog http://sceptik.wordpress.com)

Commentaires

Anonyme a dit…
Bonjour,

Il doit y avoir une erreur, car la partie trois et la partie deux sont identiques.

Merci à vous de nous donner la suite de cette interview intéressant et merci de la traduire

Nicolas
Maxime le minime a dit…
Mille Mercis Nicolas pour votre lecture attentive. Voilà qui est rectifié. Bon Carême !