mercredi 18 novembre 2020

Vers l'effroyable horizon 2050 de la "singularité" par P. Jean Boboc (Mémoire éternelle!)


Pour ce qui est de la situation sanitaire actuelle et de sa "gestion" internationale, se rendre compte qu'il s'agit moins d'un "complot" que de l'application convaincue et forcenée d'un programme en marche forcée et en pleine accélération des idéologues de l'amélioration de l'homme par la technologie dans tous les domaines de la vie humaine. Père Jean Boboc met en lumière les fondements, l'essence, le contenu et la mise œuvre  du Transhumanisme… l'on comprend mieux à son écoute ce qui se passe de nos jours dans les domaines technologique, économique, scientifique, médical etc.

 
 Le Père Jean Boboc était une des figures les plus proéminentes du dialogue entre la science et la religion en France.
Docteur en médecine de la Faculté de Médecine de Paris, spécialiste de pharmacologie et toxicologie cliniques, détenteur d’un MBA (Master of Business Administration), il a partagé sa vie professionnelle entre la médecine praticienne et la recherche appliquée. Il a exercé la direction de firmes pharmaceutiques comme président en Europe, aux États Unis et au Canada, ce qui l’a familiarisé avec les problèmes éthiques de la recherche médicale.
Sous l’influence de l’œuvre de Mircea Eliade, il suit les cours de l’Institut de Science et de Théologie des Religions de l’Institut catholique de Paris (1968-1969) et décide de tout abandonner pour devenir prêtre.


Cher et regretté Père Jean Boboc, vous nous manquez, Priez Dieu pour nous


De retour des États Unis, il est ordonné prêtre en 2009 par son Éminence le Métropolite Joseph dans l’historique Église Roumaine de Paris, devenue le jour même Cathédrale métropolitaine d’Europe Occidentale et Méridionale.
Prêtre économe stavrophore, doyen du Centre Orthodoxe d’Étude et de Recherches Dumitru Stǎniloae de Paris, professeur d’anthropologie et de bioéthique, il a représenté le Patriarcat Roumain auprès du CEC (Conference of European Churches) pour les questions bioéthiques.
Dans l’exil roumain, il est Président fondateur de l’AFDOR (Association des Français d’Origine Roumaine) et de la BRP (Bibliothèque Roumaine de Paris), donne de nombreuses conférences des deux côtés de l’Atlantique sur la situation de la Bessarabie et de la Bucovine annexées par l’URSS, et sur la question macédo-roumaine. Père Jean Boboc écrit sur ce sujet de nombreux articles et participe à des ouvrages collectifs traitant de ces questions. Il a été le traducteur d’écrits politiques de Mihai Eminescu et d’œuvres théologiques du Père Dumitru Stăniloae, comme La Théologie ascétique et mystique de l’Église Orthodoxe, Cerf, 2011.
Théologien bioéthicien, il s’est intéressé aux aspects pneumatiques et eschatologiques de l’anthropologie orthodoxe et à leur impact sur les sciences de la vie.
Père Jean Boboc obtient un Doctorat de théologie orthodoxe en 2013 et publie un premier livre (1). Il s’agit d’une œuvre de grande ampleur et de grande portée. L’auteur propose une nouvelle anthropologie – une onto-théo-anthropologie, en accord à la fois avec la théo-anthropologie orthodoxe et les acquis de la science contemporaine (la cosmologie, l’embryologie et la génétique).
Son audace théologique est de lier l’approche apophatique et l’approche transdisciplinaire, en démontrant la pertinence, sur le plan théologique, de la logique du tiers inclus de Stéphane Lupasco et de la notion de niveaux de Réalité. La clé de voûte de son anthropologie est la présence permanente du Tiers Caché, qui permet d’établir la relation entre la raison et le mystère. La catastrophe dualiste, qui menace l’existence-même de l’espèce humaine, peut être évitée par l’adoption de l’anthropologie tripartite, pneumatique et eschatologique. Ce livre ouvre de vastes pistes de recherche.
Dans le livre qui a fait suite à la Journée Internationale d’Études Transdisciplinaires du CIRET «Le Tiers Caché dans les différents domaines de la connaissance» (Collège des Bernardins, Paris, 15 décembre 2015), P. Jean Boboc a étudié la pertinence du Tiers Caché pour l’anthropologie chrétienne (2).
Père Jean Boboc a démontré dans un livre substantiel, bien argumenté et passionnant, que le transhumanisme met en danger les religions constituées en éliminant toute transcendance (3).
P. Jean Boboc était conseiller de « Science and Orthodoxy around the World” (SOW) et a donné une conférence lumineuse et puissante sur le sujet qui le passionnait, le danger du transhumanisme, au congrès "Orthodox Christianity and the Reassessment of Scientific Knowledge", qui a eu lieu à Athènes du 9 au 10 février 2018.
Quelques mois avant sa mort il a donné une conférence importante au colloque « Théologie orthodoxe et science » qui a eu lieu le 8 octobre 2018 à la Cathédrale Orthodoxe Roumaine de Paris (4). Il a été hospitalisé peu de temps après et il est décédé, après une longue souffrance, le 4 avril 2019.
Personnalité forte, mélange de rigueur, d’humour et de chaleur humaine, P. Jean Boboc restera vivant pour toujours dans nos cœurs.

---------------------------------------------------------------------------------
(1) P. Jean Boboc, La grande métamorphose - Essai de théo-anthropologie orthodoxe, Cerf, Paris, 2014.
(2) P. Jean Boboc, « Le Tiers Caché et l’onto-théo-anthropologie », in Basarab Nicolescu (Éd.), Le Tiers Caché dans les différents domaines de la connaissance, Le Bois d’Orion, 2016, p. 41-53.
(3) P. Jean Boboc, Le transhumanisme décrypté - Métamorphose du bateau de Thésée, Apopxis, Paris, 2017, préface de Pierre Magnard.
(4) P. Jean Boboc, « La connaissance noétique - Approche eucharistique et doxologique », in « Rencontres transdiciplinaires » no 24, janvier 2019, CIRET, Paris http://ciret-transdisciplinarity.org/bulletin/b24.php

Aucun commentaire: