MULTIPLICATION DES ATTAQUES ANTI-SERBES AU KOSOVO



L’insécurité au Kosovo s’aggrave

1 juin 2018

Les Serbes du Kosovo sont en émoi face à la recrudescence des attaques dont ils sont la cible. En moins d’une semaine, les nombreuses agressions contre la communauté chrétienne ont fait plusieurs blessés. Plus de 30 religieux et civils ont été agressés parmi lesquels un bébé de six mois. Retour sur une semaine noire émaillée par de graves faits de violence à l’encontre des Serbes de la région.

Vendredi 25 mai - Le monastère de Visoki Decani est délibérément mise en danger
La construction d’une nouvelle infrastructure routière à Decani prévoit le passage de la route nationale aux abords directs du monastère, pourtant situé en zone protégée. En cours de réalisation, ce tracé est perçu par les autorités religieuses locales comme une mise en danger délibérée du monastère qui a déjà été la cible de nombreux attentats par le passé.
Dimanche 27 mai – Incendie criminel et profanation de tombes
A Cernica, le bâtiment agricole de la famille Mitrovic a été entièrement brulé.
Au cours de la même soirée, plusieurs croix du cimetière chrétien d’Orahovac ont été brisées et les pierres tombales des défunts enterrés au mois de mars sont saccagés.

Lundi 28 mai - Entrave à la liberté religieuse

Dans le village de Petric, près de Klina, des Serbes ont souhaité se recueillir sur les ruines de leur église qui avait été démolie en 1999 par les milices albanaises. Les pèlerins ont été violemment attaqués par des habitants albanais leur refusant l’accès au site chrétien.  Plus tard dans la soirée, le dispensaire médical serbe de Suvi Do a été vandalisé et pillé.

Mercredi 30 mai - Un religieux et sa famille violemment agressés 

Alors qu’il tentait de rejoindre sa paroisse en voiture, le prêtre d’Osojane et sa famille ont été attaqués sur le trajet, dans le village de Zac, par des extrémistes musulmans locaux. Armés de kalashnikov, dix individus leur ont barré avant d’essayer de s’introduire dans le véhicule.  Le prêtre a réussi à s’extirper in extrémis du guet-apens roulant pendant quelques mètres avec les agresseurs cramponnés au toit de la voiture qu’ils tentaient de fracasser.
Un bébé blessé au gaz lacrymogène
Le même jour, dans le village de Staro Gacko, un groupe d’Albanais locaux a agressé une mère de famille et ses enfants dont un en fauteuil roulant. Les voisins serbes qui ont tenté de protéger les victimes ont a leur tour agressés. Au cours de cette agression brutale, du gaz lacrymogène a été pulvérisé sur un bébé de six mois.
Vols de bêtes
Dans la nuit qui a suivi ces agressions choquantes, dans le village de Bosce, trois vaches ont été volées à la famille Stojanovic qui compte sept enfants en bas-âge. Non loin de là, dans le village de Grizime, des vaches et des veaux ont également été volées à la famille Miljkovic qui compte 13 membres dont 6 enfants.
Jeudi 31 mai-  Un second dispensaire vandalisé et pillé
A Novaka, un dispensaire médical été vandalisé et pillée. C'est l'un des rares villages situé dans l’agglomération de Prizren où vivent des réfugiés serbes de retour sur leur terre.
Solidarité Kosovo tient à exprimer toute son inquiétude face à la recrudescence de violence au Kosovo-Métochie, théâtre ces sept derniers jours, d’une série d’attaques antiserbes d’une brutalité inouïe. L’ONG française s’alarme de ces agressions qui interviennent simultanément avec la Conférence des Églises européennes qui se tient à Novi Sad, dans le nord de la Serbie. Au cours de son assemblée générale qui réunit des représentants d’Églises et d’organisations œcuméniques et partenaires venant de toute l’Europe, le patriarche serbe Irénée a exprimé sa profonde inquiétude et en a appelé au calme.
Pour l’opinion serbe, ces incidents s’inscrivent dans la suite de l’enlèvement public du ministre serbe par un commando albanais survenu à la fin du mois de mars. Marko Djuric avait alors évoqué son passage à tabac lors d’une interview accordée à TV Libertés et traduite en français. Pour la visionner, cliquez ici.

Dans ce contexte et face à l'incessante dégradation sécuritaire, Solidarité Kosovo réaffirme son soutien aux familles chrétiennes des enclaves serbes du Kosovo-Métochie et poursuivra son œuvre humanitaire pour leur venir en aide.






Solidarité Kosovo ne vit que de vos dons. Vous pouvez nous soutenir dans l’accomplissement de nos projets en cliquant ici.
Nous vous remercions pour votre soutien sans lequel nous ne pourrons agir.
Solidarité Kosovo est une association Loi 1901 reconnue d’intérêt général, indépendante et sans but lucratif.

Commentaires