Sélection du message

Schismatiques ukrainiens, la réalité : "Patriarcat de Kiev", Église orthodoxe "autocéphale ukrainienne", Église gréco-catholique d'Ukraine et consorts …

" Ces hommes-là sont de faux apôtres , des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres du Christ. Et cela n'est pas étonnant, ...

samedi 2 juin 2018

sur le forum orthodoxe : Ignorance, inculture et suffisance, sainte trinité des bavards impénitents d'une certaine droite

Tillinac pontife de l’ignorance

par Claude le Liseur » ven. 20 avr. 2018

L’hebdomadaire de la droite filloniste et post-filloniste, Valeurs actuelles, dont nous avons déjà pu célébrer l’orthodoxophobie primaire, secondaire, et viscérale, nous gratifie dans son numéro 4247 du 19 avril 2018, page 106, de la phrase la plus bête de l’année, sous la plume de l’immortel chantre du chiraquisme triomphant, Denis Tillinac :

Le judaïsme et le protestantisme ont des racines dans notre histoire; l’islam, l’hindouisme, le bouddhisme, l’orthodoxie n’en ont pas. Point barre.

Passons sur le côté faux-cul parce que ces mêmes milieux ont beaucoup fait dans la haine antiprotestante jusqu’en 1914 et dans l’antisémitisme militant jusqu’en 1944. Succéder aux protestants et aux juifs dans la haine des conformistes constitue un heureux présage pour l’avenir de notre communauté.

Non, ce qui est extraordinaire, c’est l’ignorance et l’inculture affichées avec tant de suffisance... et d’insuffisances. Non, Monsieur Tillinac, le Christ n’a pas créé une multitude d’Églises. Il en a créé une seule. Un examen dépassionné de l’histoire ecclésiastique et des dogmes avait amené un personnage autrement plus historique que vous, Monsieur Tillinac, à considérer que cette Église, c'était l’Église orthodoxe. Ce personnage s’appelait René Guettée, devenu Wladimir dans l’Orthodoxie, et il était un des derniers héritiers du gallicanisme, qui a, au demeurant, d’autres racines dans l’histoire des Français que le chiraquisme, le sarkoyzsme et le fillonisme professés par Valeurs actuelles.

Nous sommes depuis fort nombreux à être arrivés à la même conclusion, malgré les bâtons qu’ont mis dans nos roues l’oecuménisme, le phylétisme (cherchez la définition, Monsieur Tillinac), l’intolérance et l’imbécilité.

Or donc, l’Orthodoxie fut apportée sur le sol de ce qui allait devenir la France par les disciples des apôtres au IIe siècle de l’ère chrétienne. Du catholicisme on ne saurait bien entendu trouver de traces avant son invention par Charlemagne et ses évêques au VIIIe siècle. Point barre, comme dirait Monsieur Tillinac.

Bien entendu, je ne pense pas que, dans la rédaction de Valeurs actuelles trop occupée à l’avènement du postfillonisme, on ait beaucoup entendu parler des Livres Carolins, du Filioque ou des saints du premier millénaire, que, curieusement, on ne canonisait pas en cour de Rome.

Certes, mais avant de pondre du papier sur un sujet, il n’est pas interdit de se documenter. Ouvrirons-nous une souscription pour offrir à Monsieur Tillinac une histoire du christianisme? Lui donnerons-nous l’occasion de rencontrer un orthodoxe français pour qu’il puisse constater de visu que ceux-ci n’ont pas trois bras?

Ou plutôt, ne devrions-nous pas nous contenter d’un simple constat?

Le Père Guettée savait ce dont il parlait. Jean-Claude Larchet connaît les sujets sur lesquels il écrit. Monsieur Tillinac pontifie dans l’ignorance la plus crasse, et Valeurs actuelles publie n’importe quoi pour faire de la copie. Point barre, comme on dit chez eux.



1 commentaire:

Laurence Guillon a dit…

Mais c'est intéressant, car cela souligne que l'occident a perdu le souvenir de ses racines communes avec l'orthodoxie, il est devenu "judéo-chrétien", c'est-à-dire en réalité, depuis la Renaissance, judéo-protestant, ce qui a permis l'émergence du capitalisme prédateur anglo-saxon qui a fait son malheur et celui de toute la planète. Le sheik imran Hosein appelle les musulmans à faire la différence entre les "judéo-chrétiens" et les roumis orthodoxes, ce que j'assume complètement. Je ne suis pas étonnée qu'un hebdo comme Valeurs Actuelles, racheté par Dassault, exprime une telle idéologie. Il faut se rappeler que lorsque le père Placide Deseille a décidé de passer à l'orthodoxie, c'est quand il a vu que Vatican II allait vers un rapprochement ds catholiques avec les protestants, alors qu'il espérait un retour aux sources orthodoxes. Tillinac et VA sont le reflet parfait de la chute et de la perte de l'Occident, dont j'estime, à présent, que la seule lumière dans les ténèbres des années à venir sera les monastères et les paroisses orthodoxes qui me donnent l'espoir que Dieu ne l'a pas complètement abandonné.