Sélection du message

Schismatiques ukrainiens, la réalité : "Patriarcat de Kiev", Église orthodoxe "autocéphale ukrainienne", Église gréco-catholique d'Ukraine et consorts …

" Ces hommes-là sont de faux apôtres , des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres du Christ. Et cela n'est pas étonnant, ...

mardi 12 juin 2018

Goebels, les apprentis censeurs et les fake news…

Extrait du DRONE 022

ENFUMAGES par Eric Werner

Surcompensation

 […] D’une manière générale, plus on parle de certaines choses, plus il y a de chances pour qu’elles fassent défaut dans la réalité. 

Voyez les droits de l’homme. Jamais, comme aujourd’hui, on n’a autant parlé des droits de l’homme, pour autant, quand on se tourne vers la réalité, peut-on dire que la situation dans ce domaine soit très satisfaisante? En Europe même, sous l’effet d’une masse de textes votés à la hâte au prétexte de combattre le «terrorisme», que subsiste-t-il aujourd’hui encore de nos anciennes libertés, celles que nous appelions autrefois «fondamentales»: liberté d’opinion, de recherche et d’expression, liberté de la presse, etc.? Le Parlement français s’apprête ces jours-ci à adopter une loi accordant au gouvernement et à son administration le droit de dire ce qu’est ou non une fausse nouvelle (fake news), donc aussi celui de dire ce qu’est la vérité. Ce n’est pas une très bonne nouvelle pour les droits de l’homme. La France, patrie des droits de l’homme, n’est peut-être pas encore une dictature policière, mais ce n’est pas en vain qu’un élu régional PS pouvait déclarer en 2011: «Nous sommes dans un régime hypersécuritaire. Lorsque j’étais adolescent, je passais mes vacances en Espagne et même sous le gouvernement de Franco ce n’était pas comme ça. Nous sommes dans un régime véritablement totalitaire»[source] La police française profite, en fait, des lois antiterroristes pour étendre à des domaines n’ayant rien à voir avec le terrorisme les méthodes ultra-violentes de l’antiterrorisme. Exemple, l’utilisation d’armes de guerre dans le contrôle des foules, armes dites subléthales mais en réalité bel et bien léthales, comme on l’a vu il y a quelques années à Sivens. Ou encore de gaz toxiques, comme ce fut le cas lors de la répression de la manif pour tous... 
[…]



Le Conseil de l' Europe a émis une condamnation de la façon dont le gouvernement français a utilisé la répression pour faire taire la protestation contre la destruction du mariage. Il a décrété que les autorités françaises ont porté atteinte aux droits de l'homme en utilisant des gaz lacrymogènes, des bombes fumigènes, l' emprisonnement et des arrestations au hasard pour faire taire l'immense l'opposition dirigée par l'organisation La Manif Pour Tous. 

Aucun commentaire: