Sélection du message

L’interventionnisme de l’État et la guerre totale

La Première Guerre mondiale, début de l’interventionnisme ( source ) Par Vladimir Vodarevski. Le 11 novembre commémore l’armisti...

mardi 20 février 2018

Vous avez dit "Fake News" ?

DANS LE NUMÉRO 4 du DRONE  généré par l'ANTIPRESSE


Hervé Juvin: les plus grosses fake news

 sont les mensonges d’Etat

extrait

"Hervé Juvin est un homme-orchestre. Homme d’affaires, entrepreneur, il dirige NATPOL DRS (Diversité, Résilience, Sûreté) et prépare un ouvrage sur Le moment politique – Un manifeste écologique et national, à paraître aux Editions du Rocher, avril 2018. Il est surtout l’un des essayistes les plus originaux et les plus provocants de notre temps en langue française. Avec Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé (Pierre-Guillaume de Roux, 2015) ou Le gouvernement du désir (Gallimard, 2016), il s’attaque aux idéologies explicites ou cachées qui régissent les fonctionnements fondamentaux de notre vie politique, économique et sociale. Dans cette contribution exclusive, il rappelle que les dealers principaux de fake news sont ceux-là même qui, désormais, prétendent les poursuivre pénalement. 

Tous ensemble contre les fake news 

C’est le cri de ralliement de ce début 2018: «tous, tous ensemble contre les fake news!» On pourrait en faire une manifestation, M. Macron veut en faire une loi. Bienvenue dans le monde des vérités officielles! Le sujet est réel. Le nombre de clics, de likes ou de vues devient le critère de véridiction le plus largement reconnu. Ce que le plus grand nombre croit être vrai, voilà la vérité! Voilà qui consacre la déchéance des experts, le déni des institutions, voilà aussi ce qui ouvre la porte à de redoutables pratiques. Avec un peu de savoir faire ou beaucoup d’argent, il est si facile de propulser des sujets et, le succès attirant le succès, de les imposer comme vérité! Facebook vient de reconnaître que les identités fictives étaient deux fois plus nombreuses que selon les évaluations précédentes, et la création de faux followers, de faux contributeurs, de faux votants, est devenue une industrie! Tout le sujet des liens sponsorisés, des sondages truqués et des robots virtuels est là. Il n’est pas si éloigné de ces fabriques de l’émotion avec lesquels les media dominants fabriquent le consentement et l’obéissance d’opinions publiques sidérées par les images qui leur sont imposées. Et il en revient bien vite à la neutralité du Net, à l’intérêt des géants qui le contrôlent, et aux présupposés idéologiques et politiques qui structurent moteurs de recherche, algorithmes et affichages. Le sujet est redoutable. Quelles sont les «fake news» les plus désastreuses de ces dernières années? Difficile de ne pas citer en premier l’invention des «armes de destrucinvention massivement validée par tous les médias dominants, et qui devait légitimer une invasion de l’Irak dont chacun peut apprécier les résultats. Difficile d’éviter le sujet de l’euro, dont il a été affirmé sur tous les tons et sur toutes les tribunes qu’il assurait la convergence des économies européennes; jamais les économies n’ont autant divergé, et jamais, l’accumulation des excédents commerciaux de l’Allemagne et des déficits des pays du Sud n’a autant menacé la maison Europe. Difficile d’oublier la prétendue «insurrection démocratique» de la place Maidan, à Kiev, dont l’envoyée spéciale américaine, Mme Barbara Nuland, se fait gloire de l’avoir financé à hauteur de… 5 milliards de dollars, tout cela pour instaurer l’un des régimes les plus corrompus de la planète, et laisser quelques complices locaux faire main basse sur les ressources du pays, en cachant mal leurs croix gammées… Les prétendus «printemps arabes» relèvent de la même intoxication des opinions occidentales par les belles histoires de l’importation démocratique, l’Égypte, la Libye ou la Syrie en illustrant les brillants résultats, la Tunisie seule sauvant les apparences – mais pour combien de temps?

abonnement
  ICI

Aucun commentaire: