Document rare : Saint Païssios chantant "Christos anesti" et " Axion estin"…



Saint Païssios et le chant byzantin

"Voyez-vous le renouveau de la musique byzantine? Même de jeunes enfants apprennent la musique byzantine. Jadis, on trouvait difficilement quelqu'un qui la sache. Aujourd’hui, en revanche, certains enfants l’ont si bien apprise que les aînés en deviennent complexés! Quelles douces modulations du larynx possède notre musique byzantine! Les morceaux purement byzantins. enparticulier, ont des modulations douces et harmonieuses. Les unes sont légères comme le chant du rossignol, les autres ressemblent à des vaguelettes qui se brisent sur le rivage, et elles donnent une certaine majesté à la psalmodie. Toutes rendent et soulignent les pensées  divines que véhiculent les hymnes.

Mais il est rare d’entendre ces modulations harmonieuses. La plupart des chantres psalmodient d‘unc façon pauvre et sèche. Ils tronquent les modulations, laissent des trous, des vides. Le pire est qu’ils psalmodient sans accentuer les mots. Je m’interroge: les textes de leurs livres ne portent-ils pas d’accent tonique ? Sont-ils comme la grammaire actuelle, qui a supprimé les accents et les esprits ? Ils psalmodient de façon bien plate. Tout est au même niveau, comme si un bulldozer était passé par là pour niveler ! On les entend répéter Pa, Ni, Zo, Pa, Ni, Zo, et c’est tout ce qu’ils savent faire. 

D’autres, au contraire, accentuent les mots sans mettre d’âme à leur chant et, au lieu de psalmodier, ils ne font que crier. D’autres encore accentuent avec force tous les mots et psalmodient toutes les phrases sans faire de différences martelant les syllabes comme s’ils plantaient des clous avec un marteau! C’est la triste réalité : la plupart des psalmodies sont ou bien dénuées d’accentuation ou bien dures comme des coups de marteau! 
Elles ne stimulent pas intérieurement, ne transforment pas. Dire que la pure musique byzantine est si harmonieuse! Elle apaise et adoucit l’âme. La vraie psalmodie est le débordement de l’état spirituel intérieur. Elle est une divine allégresse! Le Christ comble le cœur d’allégresse et l’homme prie Dieu d’un cœur exultant d’allégresse. 

Quand le chantre participe avec tout son être à sa psalmodie, il en est transformé, au bon sens du terme, et tous ceux qui 1’écoutent en sont transformés. 

Il y a quelques années, un chantre éminent vint au Mont Athos où il se ridiculisa. Les pères psalmodiaient selon la vraie tradition byzantine, accomplissant les modulations qui ont disparu des partitions actuelles. Ils invitèrent ce chantre à psalmodier avec eux dans le chœur, mais lui ne faisait aucune modulation, car il les ignorait. Les pères athonites eux, savaient les exécuter par tradition. Ce chantre et certains autres se posèrent ensuite des questions. Une salutaire inquiétude s’empara d’eux: ils consultèrent alors les manuscrits, s’exercèrent, écoutèrent de vieux chantres qui psalmodiaient selon la tradition, et ils retrouvèrent les modulations héritées des anciens."
St Païssios 
in "Avec Amour et douleur pour le monde contemporain "
Le monde reviendra à la tradition
édité par le monastère St Jean le Théologien Souroti Thessalonique

Commentaires