De nouvelles grenouilles dans d'autres sortes de bénitiers…


De fanatiques bouchers déboulent dans les bureaux, dans les églises, dans les boîtes de nuit, dans les rues pour y faire des massacres et il y a encore de stupides crétin(e)s qui soutiennent les fanatiques comme  de bêlantes et débiles brebis promises à l'abattoir avec leur béat consentement.  Ces pauvres chéries sourient toutes ensemble avec celle qui les méprise souverainement même s'il n'en paraît rien. Comment ne voient-elles pas qu'elles sont à moitié nues alors que l'autre, dont elles défendent le fanatisme sans même le soupçonner, est totalement couverte, tête y compris. Elles prennent ça pour une mode personnelle légitime acceptable et défendable au nom de la liberté individuelle sans même imaginer que l'intention du port de ce voile est de leur signifier sans le dire leur totale impudicité et de l'imposer de façon totalitaire  à toutes ces militantes de la libération de la femme…

Seule l'expérience exemplaire de la grenouille immergée  dans son eau chaude, dont la température croît insensiblement mais irrésistiblement, ne sait pas qu'elle est à moitié cuite peut donner une compréhension de ce qui se passe. Quant à ceux qui ont mis le feu sous la casserole, je ne sais ce que le sort leur réserve…  il faudra bien qu'ils rendent des comptes un jour. Par rapport à cela qu'y a-t-il à faire pour ces pauvres inconscientes pleines de bonnes intentions dont se pave leur futur  enfer? Même quand un massacre aura lieu sur une plage, elles ne comprendront rien et seront sidérées comme les victimes des carnages des autres lieux d'horreur, et totalement impuissantes non seulement à faire le moindre geste pour se sauver mais encore moins à se rendre compte de ce qui est en train d'arriver.

J'avais fait paraitre une photo d'une manifestation d'homosexuels comme celle-ci montrant la même imbécile croyance en une tolérance partagée avec les prétendues victimes  du système dont la stratégie entriste est semblable à celles des révolutionnaires trotskistes, aimable tolérance cruellement contredite par le massacre qui a eu lieu dans le night club américain gay aux USA, à Orlando en Floride le 13 juin.



Enfin, sur un autre plan et pour revenir à la tenue préconisée par le bain, comment  ne pas être conscient que les progrès de la santé des populations européennes (et américaines) sont dus à une hygiène croissante. dans l'histoire jusqu'à nos jours. Comment accepter que dans des piscines (dans la mer peut-être la pollution naturelle est plus diluée… mais jusqu'à un certain point…) alors qu'il y a peu on refusait aux hommes de porter des caleçons en leur imposant des slips de bain  pour raison d'hygiène, on accepte que des femmes s'y baignent tout habillées. Mais qu'y a-t-il dans la tête des élus qui le tolèrent ? Un fromage qui pue en guise de cerveau à n'en pas douter. 
Plusieurs piscines autour du sud-est du Minnesota et du nord de l'Iowa ont fermé en raison de problèmes de santé.Un employé du parc aquatique de Kasson dit qu'ils ont été contactés par le ministère de la Santé de l'Etat, leur disant que leurs piscines pouvaient avoir été infectées par le cryptosporidium issu des matières fécales des individus humains ou animaux. Des horreurs de ce style ont été commises en Allemagne. En France ? - "Padamalgam ma pauv'dam".


Tout de même, les puritains et machistes de nos contrées  demandaient jadis à leurs filles et à leurs femmes de s'abstenir de fréquenter ces "lieux de perdition" que sont la rue et la plage. Les puritains exotiques eux ne semblent pas perpétuer les traditions de leur pays d'origine, ils font sortir leurs femmes pour qu'on les voit bien, bien voilées. Comment se fait-il que ces femmes modestes et pudiques s'exposent en public de la sorte, au lieu de demeurer sagement dans leur maison à recevoir leurs amies et de gouverner, de l'intérieur de leur cuisine même, leur famille dans le monde extérieur , comme avant, pendant que les hommes, maîtres de l'extérieur, faisaient les courses, et allaient boire un café pour jouer d'interminables parties de dominos avec leurs copains selon la tradition patriarcale de leur culture d'origine ?  C'est que certainement il ne s'agit plus de respecter les coutumes ancestrales mais plutôt de mener une stratégie guerrière avec ruse ou violence de façon adéquate selon les situations de rapports de force et voilà pourquoi on en voit de plus en plus et dans tous les lieux…  Mais les occidentaux ne connaissent rien des coutumes "orientales" et encore moins de l'islam, ce qui non seulement leur fait dire mais commettre bien des bêtises très préjudiciables à leurs contemporains comme à leur descendance …

À propos de grenouilles, et de grenouilles de bénitier, inutile d'en chercher dans les églises occidentales désertées allez voir plutôt dans les piscines …les rats d'église me seraient plus sympathiques.

EnregistrerEnregistrer

Commentaires

Ortho a dit…
Quand ils seront égorgés ou pendus comme des cochons, ils se réveilleront...trop tard!
Maxime M a dit…
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/07/01016-20160907ARTFIG00265-toulon-violemment-agresses-parce-que-leurs-femmes-sont-en-short.php