lundi 25 novembre 2019

Tout ne s'est pas arrêté brutalement en 1054…

Retable Sainte Catherine
 Musée national San Matteo de Pise (inv. 1583)
Quand l'iconographie chrétienne occidentale était encore orthodoxe…

Tropaire (ton 5) :

Chantons tous à 
l'illustre épouse du Christ une hymne, la protectrice du Sinaï , celle qui est pour nous refuge et secours ; elle fit taire en effet brillamment les sophismes des impies avec le glaive de l'Esprit et, en martyre couronnée, pour tous elle implore la grande miséricorde.


Απολυτίκιο της Αγίας Αικατερίνης


Την πανεύφημον νύμφην Χριστού υμνήσωμεν,
Αικατερίναν την Θείαν και πολιούχον Σινά,
την βοήθειαν ημών και αντίληψιν ότι
εφήμωσε λαμπρώς τους κομψούς
των ασεβών τού Πνεύματος τή μαχαίρα,
και νυν ως μάρτυς στεφθείσα,
αιτείται πάσι το μέγα έλεος.


Kondakion (ton 2) :

En ce jour, amis des martyrs, formez un chœur divin pour glorifier la très-sage Catherine; sur le stade elle a prêché le Christ, en effet, et foulé aux pieds le serpent, elle qui méprisa le savoir des rhéteurs.

De tes vertus, comme rayons de soleil, tu as éclairé les philosophes incroyants. Comme pleine lune pour qui s'avance de nuit, tu dissipas les ténèbres de l'absence de Foi. La souveraine crut en Dieu grâce à toi, et tu confondis le tyran. Bienheureuse Catherine, comme épouse choisie, avec amour tu as rejoins, dans la chambre des Cieux, le Christ, ton époux resplendissant de beauté, et tu as reçu la couronne royale de Sa main. Puisqu'en Sa présence avec les Anges tu te tiens, intercède auprès de Lui pour les fidèles célébrant ta mémoire sacrée.





Aucun commentaire: