mercredi 24 janvier 2018

Sur le péché de ceux qui affirment voir , par St NICOLAS de JITCHA

 "Si vous étiez aveugles vous n'auriez pas de péché" (Jn 9,41)



 "Ces paroles furent adressées aux Juifs par Celui qui leur avait donné sa Loi à travers les prophètes, afin que celle-ci servît de vue à leur âme ? Les Juifs reçurent cette vue, mais ils fermèrent les yeux volontairement et par malice. C'est pourquoi le juste Seigneur leur adressa ces paroles équitables.

 Ces paroles sont la justice même, l'ont été jadis, le sont aujourd'hui et le seront à jamais, car l'aveugle n’a pas de péché s'il met son pied dans le champ d’autrui, ou bien s’il prend le vêtement d’autrui au lieu du sien. Mais si celui qui a des yeux le fait, celui-là commet un péché et encourt une peine. Mais si celui qui a des yeux le fait en fermant volontairement les yeux, celui-là commet un péché et encourt une peine aussi. 

Que dire alors de ceux qui ont reçu le baptême et l'onction d’huile comme deux yeux de l'âme, et qui commettent néanmoins des péchés comme ceux qui ne sont pas baptisés? Au jour du jugement dernier, ils ne seront pas traités comme des aveugles-nés, mais comme des transgresseurs qui se sont défigurés eux-mêmes, qui se sont aveuglés eux-mêmes. 

Et que dire aussi de ceux qui ont reçu tous les autres saints mystères dans la plénitude de l'Orthodoxie, qui ont eu devant les exemples des saints, qui ont continuellement écouté les avertissements et les blâmes de l’Église de Dieu, et qui ont néanmoins pris un chemin détourné? 

Au jour du Jugement dernier, ceux-ci ne pourront se justifier par aucun aveuglement, mais ils seront jugés comme des transgresseurs qui, par aveuglement se sont défigurés eux-mêmes et ont défiguré d'autres autour d'eux.


Seigneur redoutable, sauve-nous du péché. Seigneur miséricordieux, ouvre-nous les yeux pour le chemin du salut. À Toi la gloire et la louange dans les siècles. Amen."
St Nicolas de Jitcha
in Prologue d'Ohrid t.1

Aucun commentaire: