Sélection du message

Schismatiques ukrainiens, la réalité : "Patriarcat de Kiev", Église orthodoxe "autocéphale ukrainienne", Église gréco-catholique d'Ukraine et consorts …

" Ces hommes-là sont de faux apôtres , des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres du Christ. Et cela n'est pas étonnant, ...

mardi 5 décembre 2017

Saint Paissios l'Athonite choisi comme Saint Patron du Corps militaire des transmetteurs







Suite à une requête du Bureau des aumôniers militaires, partie de l'état-major général des forces armées grecques, le Saint-Synode permanent de l'Église de Grèce a déclaré le 1er novembre 2017 que Saint Paissios l'Athonite serait le Saint Patron du Corps Militaire des transmetteurs, lui-même ayant servi dans les transmissions pendant la guerre civile grecque de 1945 à 1949.

Au lieu d'un chef de guerre efficace et couronné de succès, l'Église orthodoxe met en avant un moine, humble et saint comme exemple à suivre en période de conflit. Plus tard, en tant que moine, Saint Paissios a d'ailleurs utilisé son expérience de transmetteur militaire pour transmettre quelque chose de plus profond et de spirituel. C'est ainsi qu'il l'a utilisée pour enseigner la prière :

«Il est bon que nos «sans-fil» (wireless) travaillent constamment, pour embrasser tous ceux qui demandent de l'aide. Dans l'armée, dans le Corps des transmissions, nous suivions la trace des stations étrangères, mais nous aidions aussi les nôtres. Nous servions en tant que transmetteurs pour nos stations qui étaient trop loin de leur état-major pour être entendues clairement ; nous captions leurs signaux et les transmettions.
Il y en avait toujours deux d'entre nous qui travaillaient en deux équipes car s'il n'y avait eu qu'un seul homme qui travaillait, il aurait dû s'interrompre et il n'aurait pas été pas capable d'assister ceux qui demandaient de l'aide… Ses signaux n'auraient pas atteint ceux qui cherchaient de l'aide, et ils n'auraient pas atteint leur destination. Une telle station, en travaillant constamment, peut aider ceux dont les signaux n'atteignent pas leur unité. 

De même, celui qui est audacieux devant Dieu et qui prie pour les autres sert d'intermédiaire entre ceux qui cherchent de l'aide et Dieu, mais que se passe-t-il quand quelqu'un demande de l'aide et que l'autre a fermé sa station, c'est-à-dire n'est plus en train de prier ? »




Ailleurs Saint Paissios décrit ainsi la prière : «L'émetteur et le récepteur (c'est-à-dire le Christ et notre âme) doivent être accordés sur la même fréquence, le moine fera tout ce que le Christ lui dira, et le Christ fera tout ce que le moine demande, pourvu que leurs actes, leur «fréquence», soient la même chose.»
(version française par Maxime le minime de la source)

Aucun commentaire: