Sélection du message

Schismatiques ukrainiens, la réalité : "Patriarcat de Kiev", Église orthodoxe "autocéphale ukrainienne", Église gréco-catholique d'Ukraine et consorts …

" Ces hommes-là sont de faux apôtres , des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres du Christ. Et cela n'est pas étonnant, ...

lundi 18 septembre 2017

Plus de personnes en Russie pour voir saint Nicolas que de musulmans du monde entier à La Mecque

Durant les deux mois du séjour des reliques de St Nicolas à Moscou et à Saint-Pétersbourg, environ deux millions et demi de personnes sont venues les vénérer.


« On a considéré un temps que la plus grande concentration de pèlerins était celle observée à La Mecque. Mais j’ai cherché à savoir combien de personnes vont à La Mecque par an, or il se trouve qu’elles sont environ deux millions. Plus de personnes en Russie sont venues voir saint Nicolas que de musulmans du monde entier viennent à La Mecque. Je ne sais pas combien de millions de personnes seraient venues vénérer les reliques si elles étaient restées toute une année. Ce fut un facteur spirituel très important pour l’affermissement de la foi dans le peuple. Les gens faisaient la queue pendant six, huit, dix heures pour vénérer la relique. Cette année, l’été a été très pluvieux, il y a eu de fortes pluies, mais les gens restaient debout sans broncher » a raconté le patriarche Cyrille aux représentants de l’Église catholique romaine. Il a souligné que des représentants de toutes les classes de la société étaient venus vénérer les reliques de saint Nicolas.


« Lorsque j’ai accompagné les reliques à Saint-Pétersbourg, j’ai dit qu’aucune action de diplomatie ecclésiastique ou de diplomatie tout court n’aurait pu faire plus pour le rapprochement de l’Orient et de l’Occident que ne l’a fait la translation en Russie des reliques de saint Nicolas. Ce simple fait que nous avons en commun des reliques, des objets sacrés, est devenu évident pour les orthodoxes de Russie, et cela ne peut pas ne pas laisser de traces » a constaté Sa Sainteté. (source)





Aucun commentaire: