5ème Dimanche du Grand Carême

DIMANCHE DE SAINTE MARIE L'ÉGYPTIENNE



L’impureté où t’entraînaient autrefois les souillures fut l’obstacle t'empêchant la contemplation de tout ce qui est sacré. Mais ta sensibilité et ta claire conscience de tes actes, ô vouée à Dieu, ont pu te décider à retourner vers les biens supérieurs. Regardant l’ icône sacrée de l’humble Servante bénie de Dieu, et reconnaissant toutes tes fautes d’autrefois, ô Renommée, en toute confiance tu as pu vénérer le Bois précieux.

Aux lieux saints tu t'es prosternée dans la joie et l'allégresse et tu as ainsi reçu la très salutaire provision de vertus et tu as vite entamé la marche bénéfique et franchi les courants du Jourdain, allant vers le séjour du Baptiste, où tu t'es installée : tu as vraiment anéanti la sauvagerie de tes passions par ton genre de vie, avec finesse tu as maîtrisé tous les débordements de la chair, Mère toujours mémorisée.

Habitant dans le désert, tu effaças de ton âme toute image des passions, afin d’inscrire en elle l’icône de Dieu, par l’éclat des vertus. De façon sublime, Bienheureuse, tu as resplendi, dans ta légèreté tu pouvais marcher même sur les eaux, alors que dans tes oraisons tu t’élevais de terre jusqu’à Dieu. Et avec assurance, Marie très glorieuse, maintenant, te tenant constamment près du Christ, prie-le de sauver nos âmes.

La puissance de ta Croix a fait des merveilles  ô Christ ! Ainsi l'ancienne courtisane a mené le combat de l'ascèse ; rejetant la faiblesse, elle a vaillamment résisté au diable et ayant reçu le prix de la victoire, elle intercède pour nos âmes.
(Samedi soir à Vêpres)

Sainte Marie prie Dieu pour nous !

Commentaires