SAMEDI DES ÂMES - Ψυχοσάββατον



Venez, tous, frères, avant la fin, voyons
la terrestre condition
et la faiblesse de notre nature ;
considérons notre fin
ainsi que notre fragilité
et les organes de ce vase de la chair ;
Voyons que tout humain est limon,
une proie des vers et corruption ;
que tous nos os sont desséchés,
dépourvus de souffle de vie ;
regardons les tombeaux :
Où sont gloire et toute beauté de l’humain ?
Où est la langue éloquente ?
Où est l’œil et où sont les sourcils ?
Tout n’est qu’une ombre et poussière.
Aussi, épargne-nous tous, ô Sauveur;

Pourquoi se trompe l’homme en son orgueil,
et se trouble-t-il en vain,
lui qui bientôt ne sera plus que limon.
Pourquoi l’argile ne saisit
que de poussière il est pétri,
qu’il est rebut de fange et corruption ?
Hommes, si donc nous sommes limon,
pourquoi cette adhérence à la terre ?
Ayant la nature du Christ,
pourquoi n’accourons-nous pas vers Lui
et, délaissant vraiment
cette passagère et éphémère vie,
n'allons-nous à la suite
de l’unique incorruptible Vie
qu’est le Christ en Vérité,
Lui, de nos âmes l'illumination.

(Extrait des Laudes du samedi des âmes des défunts)




Commentaires