dimanche 27 septembre 2009

Athanasios Lerounis défenseur du peuple Kalash, descendant des troupes d'Alexandre Le Grand, enlevé par les Talibans

Oui,  je sais ! Les Kalash ne sont pas chrétiens et encore moins orthodoxes même si leur ascendance a un rapport plus que  probable avec le passage d'Alexandre le Grand et donc le monde hellénique.



enfant Kalash

Ils sont païens ! Mais sans aucune hésitation j'ai la conviction que nos racines  ont plus à voir avec eux qu'avec ce qu'un ancien président de la République ( bien vite oublié - et qui laissera à coup sûr moins de souvenirs dans 3000 ans que le passage d'Alexandre) avait l'impudence de déclarer officiellement faisant aussi partie de nos racines : L'Islam.
L'islam,  dans sa version la plus dure, qui méprise et ne cesse de persécuter ce peuple qui ne doit d'avoir survécu et préservé ses traditions qu'à son énergie et  un environnement montagneux protégé.
Les talibans de sinistre mémoire ont enlevé un homme qui a décidé de consacrer sa vie à comprendre et aider les Kalash : le professeur Athanasios Lerounis et ont réclamé pour sa libération une rançon de plus d'un million de livres...





on peut lire un article dont j'ai fait une traduction ci-dessous :


Nikitas Kaklamanis, maire d'Athènes, a déjà écrit à l'ambassadeur du Pakistan en Grèce pour protester contre l'enlèvement et demander des mesures urgentes pour la récupération en toute sécurité du Professeur Athanasios. L'Association des enseignants grecs, dont Athanasios était membre et qui avait fait un travail de pionnier à Chitral pour le bien du peuple kalash, a également exprimé sa profonde inquiétude sur son enlèvement. Toutefois, la plupart des voix pour protester contre l'enlèvement du Professeur Athanasios viennent du peuple kalash. Ils ont tenu des manifestations dans la ville de Chitral et dans la vallée de Bamboret, où le travailleur social grec avait mis en place le musée ethnologique dénommé Kalasha-Dur dans la langue locale. Certains représentants Kalash, y compris les femmes, vêtues de leur costume coloré, sont venus aussi à Peshawar pour tenir une conférence de presse pour exprimer leur colère face à l'enlèvement d'Athanasios. Les dames Kalash étaient si amères qu'elles menaçaient d'émigrer du Pakistan vers un autre pays où leur communauté puisse se sentir en sécurité et vivre en paix.
Athanasios avait gagné l'admiration du peuple kalash par des années de dur labeur. Selon l'archéologue Zainul Wahab, qui est à la tête du musée du gouvernement dans Chakdarra dans le district sud de Dir, le Professeur Athanasios est arrivé à Chitral en tant que touriste en 1994 et a visité les trois vallées de Kalash Bamboret, Birir et Rumbur. Selon lui, le professeur de grec a développé une fascination pour les Kalash, qui sont sans doute les descendants des soldats de l'armée du conquérant grec, Alexandre le Grand. D'abord par l'Association des enseignantes et des enseignants grecs et par la suite de la plate-forme de l'organisation non gouvernementale des volontaires grecs, le Professeur Athanasios a recueilli des dons pour construire des écoles, des cliniques, des réservoirs d'eau, des systèmes d'approvisionnement en eau potable, des maternités etc. Plus de 20 projets ont été achevés avec l'argent des bailleurs de fonds en Grèce.


Un magnifique musée , en bois dur taillé a été construit dans le village de la vallée de Broon Bamburet avec l'aide financière de la société "Hellenic Aid" du ministère grec des Affaires étrangères pour mettre en valeur la culture kalash. Le musée avait plus de 2.000 objets illustrant les différentes étapes de l'histoire de plus de 2.000 du peuple kalash. Comme le président de l'ONG grecque des Volontaires, le Professeur Athanasios a été l'instigateur de l'effort pour préserver et protéger la culture kalash. Dans une interview avec la BBC, quelque temps en arrière, il a fait remarquer que la culture Kalash est un trésor qui appartient non seulement au Pakistan mais le monde entier. Il a fait valoir qu'une façon de préserver et de protéger la culture Kalash était de mettre le peuple kalash dans une vitrine et qu'on ne vienne pas y entrer mais que la meilleure option à son avis, était d'habiliter les Kalash par l'éducation. Il a été surpris de savoir que le peuple kalash donnait la plus haute priorité à l'éducation de ses enfants et à la préservation de leur patrimoine grâce à une nouvelle génération éduquée. Chaque été, le Professeur Athanasios a amené des médecins à Chitral pour fournir des soins médicaux pour le peuple kalash et aussi pour les musulmans, certains d'entre eux convertis, qui vivent dans la belle et verte région de Bamboret, et les vallées Birir et Rumbur. Cet été encore, il était venu pendant son séjour annuel et espérait passer les quatre mois habituels. Mais des hommes armés non identifiés ont attaqué le Musée Kalasha-Dur où il avait l'habitude de rester, ils ont tué son garde de la police et l'ont enlevé. Les villageois dans les zones frontalières pakistano-afghanes l'ont vu être emmené vers la province de Nuristan en Afghanistan. ...
Zainul Wahab connaissait bien le Professeur Athanasios, l'ayant rencontré fréquemment au Pakistan et en Grèce. Il a dit que durant 50 ans, le travailleur social grec a enseigné dans une école technique à Athènes et a consacré l'essentiel de son temps à recueillir des dons pour le bien-être du peuple kalash. "Il n'était pas un missionnaire. Il a aussi n'était pas un homme du monde.
Athanasios était tellement obsédé par le bien-être du peuple kalash qu'il a lancé une campagne en écrivant à l'ambassadeur du Pakistan en Grèce et d'autres autorités pakistanaises pour se plaindre contre Saleh Mohammed Khan, directeur de l'archéologie et des musées, des PFNL pour la nomination illégale de l'extérieur au lieu de Kalashas sur quatre postes à la Kalash-Dur Musée en violation de leur protocole d'entente..."

Pour en savoir plus sur le peuple Kalash cliquez sur les liens ci-dessous obtenus avec le mot-clé "les Kalash" sur "Google 





National Geographic -Pakistan's Kalash People

2 commentaires:

Maxime le minime a dit…

Athanasios Lerounis a semble-t-il recouvré la liberté en Avril 2010 >>voir ce lien :http://www.gradueshec.ch/bulletins/documents/80pipas.pdf

Maxime le minime a dit…

En effet voir : http://neoskosmos.com/news/en/Lerounis-release-Pakistan

Abonnement

abonnement par mail