mardi 22 novembre 2022

LE TEMPS DE L'ACCOMPLISSEMENT DES PROPHÉTIES EST VENU

Dans une récente interview, qui sera bientôt publiée ailleurs, le père Andrew a exprimé son point de vue sur la situation en Ukraine, qui a mis le monde entier et l'ensemble de l'Église orthodoxe en crise. (Source)

 Q : Qu'est-ce qui a provoqué la crise en Ukraine, qui a tellement affecté les relations inter-orthodoxes et conduit à un énorme schisme historique ? 

 R : Tout d'abord, nous devons savoir que depuis la chute de l'URSS en décembre 1991, l'élite américaine (avec tous ses sous-fifres) a eu pour principaux objectifs premièrement la destruction du monde islamique et deuxièmement la destruction de l'Orthodoxie russe. Église, qui est le ciment du monde russophone et le centre numérique de l'Orthodoxie. L'élite américaine a échoué dans la première tâche, bien qu'elle ait semé le chaos et la mort dans tout le Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Dans la deuxième tâche, elle échoue également, bien qu'elle ait de nouveau créé le chaos et la mort, rendant menaçante une guerre nucléaire. C'est le satanisme. Cela ne fait aucun doute. Seul Satan aime le sang et la mort. Cela m'est devenu évident lorsque l'ancien ambassadeur des États-Unis à Kiev, John Herbst, a infiltré le quatrième concile de l'Église orthodoxe russe hors de Russie à San Francisco en 2006. Son commentaire à l'époque à un futur évêque ukrainien schismatique était que, compte tenu de la décision du ROCOR pour l'unité avec Moscou, ils (c'est-à-dire l'establishment américain via la CIA) devraient désormais infiltrer toutes les Églises orthodoxes locales et en particulier l'Église orthodoxe russe de l'intérieur. C'est exactement ce qu'ils ont fait. Ainsi, ils ont créé le scandale de la persécution des fidèles de l'intérieur de l'Église, en utilisant ses agents corrompus à l'intérieur de l'Église. "Remettez les clés de votre église afin que nous puissions la fermer", c'est le chant américain, que ce soit par l'intermédiaire de ses agents en Occident ou de ses agents en Ukraine. Il y a exactement la même tentative d'intimidation des pieux et de manipulation des naïfs partout. Ainsi, la technique a clairement la même origine. En Ukraine, tout prêtre qui perd son église perd également son emploi et éventuellement son logement, une fois que les clés de son église lui ont été volées. Ici, ce n'est pas si mal parce que la plupart des prêtres ne dépendent pas de l'église pour leur revenu ou leur maison. Cependant, le troupeau sera encore dispersé, le travail de décennies de construction de l'Église détruit et le peuple scandalisé par la persécution venant d'en haut. C'est ainsi que les gens, les "petits" de l'Évangile, perdent la foi. Dans notre propre cas, nous avons été sauvés par l'amitié personnelle entre le patriarche Kyrill et le patriarche Daniel, nous avons donc pu rester libres et ouverts, ce que les gens reconnaissent et affluent vers nous, malgré la jalousie et les calomnies des autres. Les gens refusent d'être intimidés par la CIA. Contrairement à la redoutable police secrète de l'Ukraine totalitaire, les « autorités » hésitent à kidnapper et à torturer ici. En Ukraine, la CIA a jusqu'à présent réussi à fermer 2 000 églises de l'Église orthodoxe ukrainienne sur 12 000, mais des milliers d'autres le seront dans les mois à venir. Le Métropolite Onuphre est un confesseur héroïque et peut encore être martyrisé par les Américains par l'intermédiaire de leurs mandataires. Nous sommes avec lui à 100%. Nous n'avons pas peur d'eux ! Nous avons déjà vu leur espèce et les avons vus auparavant. 

 Q : Quand la guerre en Ukraine a-t-elle commencé ?

 R : En 2014, le centenaire de la Première Guerre mondiale. Comme je l'ai déjà écrit à maintes reprises, il s'agit d'un processus générationnel : 1914, 1939 (la Seconde Guerre), 1964 (l'effondrement moral, entraînant 100 millions d'avortements, l'éclatement massif des familles et la perversion ouverte sans repentir), 1989 (la chute du mur de Berlin, suivi de la première invasion de l'Irak et de l'effondrement soviétique) et 2014. C'était la première année de la troisième guerre mondiale, dont le covid n'était qu'une phase qui a tué près de sept millions de personnes, une guerre qui devrait durer dix années en tout. C'est aussi longtemps que la Première Guerre mondiale et la Seconde Guerre mondiale additionnées. Ainsi, nous avons vu une crise mondiale tous les vingt-cinq ans. Q : Vous avez récemment aidé un prêtre réfugié ukrainien à essayer de fonder une nouvelle église à Londres. Comment ça c'est passé? R : Avec la bénédiction de notre propre Métropolite Joseph et de la haute hiérarchie de Kiev, qui savent tout sur la façon dont nous avons été persécutés et comment nous avons été reçus dans l'Église roumaine (le Métropolite Joseph y est bien connu et respecté et les a rencontrés), nous avons reçu un prêtre d'Ukraine qui est resté trois semaines avec nous. Cependant, l'establishment britannique a dit à notre prêtre en termes clairs que tant qu'il serait avec le Métropolite Onuphre, il ne serait pas toléré dans ce pays. Il ne pouvait en aucun cas obtenir un local ou quoi que ce soit. Les USA ne le permettront pas. Cependant, on lui a dit que s'il avait été dans l'église schismatique CIA/Dumenko ou dans l'église gréco-catholique (Uniate), il aurait immédiatement reçu tout ce dont il avait toujours rêvé. 

 Q : Pourquoi est-il venu vous voir au Patriarcat de Roumanie et ne s'est-il pas adressé à l'Église russe ? 

 R : La peine du régime de Kiev pour « collaboration » (= concélébration avec l'Église russe) est de cinq ans d'emprisonnement. Aujourd'hui, la situation en Europe de l'Est se détériore rapidement. En Ukraine, vous pouvez être emprisonné pour possession de livres russes. Dans les pays baltes, c'est la même chose. Le couvent de Pjukhtitsy en Estonie a reçu l'ordre de rejoindre le pion américain de Constantinople. Honte éternelle au gouvernement estonien. En Lettonie, les médecins peuvent désormais légalement refuser de traiter les Russes qui ne parlent pas le letton. Des gens vont mourir. Tel est le racisme autorisé par l'UE. Je soupçonne fortement que la Russie sera cette décennie tentée de prendre le contrôle de la Moldavie désespérément pauvre, puis des États baltes mourants, afin d'y libérer leurs minorités persécutées. 

 Q : Quel espoir voyez-vous pour l'Église russe dans cette crise ? 

 R : Mon espoir personnel est le Métropolite Hilarion (Alfeev) de Budapest. Je le connais personnellement. De diplomate libéral, il s'est développé et a mûri au cours des dernières années à travers ses souffrances, et c’est maintenant un héros enchaîné. Il s'est toujours ouvertement opposé à la guerre en Ukraine. Il voit clairement la différence entre l'Église et l'État. Il parle plusieurs langues, assez bien le grec, le français et un excellent anglais. Il est pour l'autocéphalie de l'Église orthodoxe ukrainienne. Même si ce ne sera que temporaire, ce sera encore nécessaire pour un temps. Une fois que la province sud-ouest de Transcarpatie, comme l'appelle Kiev, sera devenue une partie de la Hongrie, comme elle le fera, il y aura un besoin pour une Église orthodoxe hongroise autocéphale. Cela pourrait être une position possible pour le Métropolite Hilarion. Mais il pourrait faire plus. Il pourrait assumer la responsabilité du diocèse de Sourozh et des paroisses de Moscou en Amérique du Nord. Dans ce pays, il a pu restaurer ici l'Église russe déchue, qui est maintenant dans un état désastreux. Il pourrait enfin créer cette Église russe unie tant attendue à partir des trois juridictions russes en guerre ici, dont l'une est autorisée à refuser d'être en communion avec l'une des autres ! Il pourrait reprendre l'exarchat d'Europe occidentale désormais moribond du patriarcat de Moscou et le faire revivre, en collaboration avec d'autres juridictions. Ou tout simplement, il pourrait devenir le prochain patriarche de Moscou. 

 Q : Est-ce la fin du monde ? L’Apocalypse ? 

 R : Nous sommes à une époque pré-apocalyptique. La guerre contre l'Ukraine, la Biélorussie et la Russie se terminera, sous condition, le 5 mai 2024. Dans dix-huit mois exactement. Ce ne sont pas mes paroles, mais les paroles des prophètes et des saints anciens. S'il y a repentance (toutes les prophéties dépendent de la repentance), alors il y aura une grande purification de l'Église et de l'État. Tous les pervers et les carriéristes soucieux d'argent seront chassés, comme les changeurs du Temple, car c'est exactement ce qu'ils sont. Celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. N'aie pas peur, petit troupeau. Toute cette période est un temps d'épreuve. 

 Q : Vous semblez optimiste ? 

 R : A plus long terme, bien sûr, je suis optimiste, mais pas à court terme. Il y a beaucoup de souffrances à traverser dans les mois et l'année à venir. C'est pourquoi le Seigneur a été miséricordieux envers la reine Elizabeth II et l'a prise - afin qu'elle ne voie pas ces horreurs. Le commandant du commandement stratégique américain en charge de la triade nucléaire américaine, l'amiral Charles Richard, vient de dire que « la crise ukrainienne ne fait que se réchauffer. La grande arrive, et il ne faudra pas longtemps avant que nous soyons testés d'une manière que nous n'avons pas été testés depuis longtemps ». Les États-Unis envoient des armes nucléaires dans leur base en Espagne. Selon le ministre des Affaires étrangères de l'UE, Borrell, l'UE à elle seule a dépensé 22 milliards d'euros pour l'Ukraine en 2022, sans compter l'aide militaire directe des membres individuels de l'UE. L'Ukraine aura besoin de milliards de dollars juste pour rester à flot dans les prochains mois et probablement de plus de 100 milliards de dollars pour rester à flot en 2023. Sans parler de l'afflux potentiel de réfugiés d'Ukraine vers l'Europe, mettant le feu aux poudres du mécontentement interne existant dans ces pays. Par exemple, ici des refuges ukrainiens ont été parrainés pendant six mois, lorsqu'ils ont commencé à venir ici en mars dernier. Maintenant que cette période est terminée, beaucoup sont jetés dans la rue, où ils vivent comme des mendiants et des clochards. Les conseils locaux ne veulent pas et ne peuvent pas les aider. Eux aussi sont en faillite. C'est maintenant le temps de l'accomplissement des prophéties. Les saints ont prédit il y a longtemps qu'à la fin il y aura de nombreuses églises et que les coupoles dorées brilleront, mais vous ne pourrez pas y entrer. C'est exactement la situation en Ukraine aujourd'hui, où les églises sont fermées à clé et vides. Comme saint Séraphin de Sarov l'a prophétisé, il y aura à la fin des évêques encore pires que ceux du temps de l'empereur Théodose le Jeune (401-450). Ici commence notre longue, longue marche vers la liberté. Nous vivons la fin de ce vieux monde Occidentalocentrique et voyons le retour au monde multicentrique originel. Mais comme le disait saint Alexandre Nevsky : « Dieu n'est pas dans la force, mais dans la vérité ».

Aucun commentaire:

Abonnement

abonnement par mail