mercredi 1 décembre 2021

QUEL MASQUE, QUEL GESTE BARRIÈRE QUEL CONFINEMENT, NOUS PRÉSERVERONT DE LA TERRIBLEMENT CONTAGIEUSE, TYRANNIQUE ET DÉLÉTÈRE MALADIE DE LA TROUILLE ?



 Ils ont lancé une machine infernale qui fonctionne quasiment toute seule désormais et dont on ne voit pas comment ni quand elle va s'arrêter… sans doute pour la plus grande satisfaction de ceux qui veulent maintenir les populations affolées sous leur botte. 

En fait "toute seule" signifie plutôt grâce à tous les lobotomisés irresponsables - car ce sont eux les irresponsables et égoïstes qui mettent les autres en danger :  de chômage, de ruine, de pauvreté, d'arrêt de leurs études, de leur carrière, danger de suicide, de mort réelle donc, à cause de leur délire paranoïaque. Nul n'est plus tyrannique que celui qui vit dans l'angoisse et la panique. 

Alors c'est simple. Que ceux dont l'idéal est d'être des ovins tremblants se fassent tondre à leur guise, quand et autant qu'on voudra et que ceux qui crèvent de trouille, tremblotant à l'envi, finissent leurs jours tranquillement chez eux, à l'abri de tous — sauf d'eux-mêmes — et qu'ils veuillent bien y demeurer car ils sont tous en puissance des cas-contacts dangereux  susceptibles de transmettre leur misérable angoisse maladive à toute une population qui veut vivre comme leurs ancêtres l'ont fait — sans quoi ils ne seraient même pas là pour proférer leurs invectives et autres insultes remplies de haine terrifiée à ceux qui ont encore leur raison.

Ah certes on ne se débarrasse pas sans risque de toute illusion religieuse n'est-ce pas, de ce qu'ils nomment avec mépris l'"opium du peuple".  La prétendue libération de ce style ne préserve pas en effet de la peur de la mort et du carcan infernal et mortifère qu'elle engendre. Quelle liberté alors ?

Mais surtout qu'aucun de cette engeance ne se prétende chrétien car ceux-là n'ont aucune foi chrétienne, et encore moins orthodoxe. A-t-on jamais vu, entendu ou lu quelque maître spirituel chrétien authentique alimenter et entretenir chez les fidèles la peur de la mort ? Anathème !

Cerveau enchaîné (2001), de Willem den Broeder.



Aucun commentaire:

Abonnement

abonnement par mail