vendredi 10 décembre 2021

Elon Musk espère implanter ses puces Neuralink dans des cerveaux humains en 2022

 

Elon Musk espère implanter ses puces Neuralink dans des cerveaux humains en 2022
Elon Musk a pour ambition de traiter les blessures graves de la moelle épinière et certains troubles neurologiques. © Hannibal Hanschke/Getty Images

Elon Musk a déclaré que Neuralink, son entreprise de technologie qui travaille sur une interface cérébrale, espère commencer à implanter ses puces dans des êtres humains l'année prochaine. Cofondée par Elon Musk en 2016, la société développe une puce qui serait implantée dans le cerveau des gens pour enregistrer et stimuler simultanément l'activité cérébrale. Elle est destinée à avoir des applications médicales, comme le traitement des blessures graves de la moelle épinière et des troubles neurologiques.

Au cours d'une interview diffusée en direct lors du CEO Council Summit du Wall Street Journal, lundi, on a demandé à Elon Musk ce que Neuralink prévoyait de faire en 2022. Il a répondu : "Neuralink fonctionne bien chez les singes, et nous sommes en train de faire de nombreux tests et de confirmer que c'est très sûr et fiable, et que le dispositif Neuralink peut être retiré en toute sécurité."

À lire aussi - Ce qu'il faut savoir sur Neuralink, l'entreprise d'Elon Musk qui veut placer des micropuces dans le cerveau humain

"Nous espérons pouvoir implanter ce dispositif chez nos premiers humains — qui seront des personnes souffrant de graves lésions de la moelle épinière, comme des tétraplégiques ou des quadriplégiques — l'année prochaine, sous réserve de l'approbation de la FDA (l'administration américaine des médicaments, ndlr)", a-t-il ajouté. Elon Musk a déclaré que les "normes de Neuralink pour l'implantation du dispositif sont sensiblement plus élevées que ce que la FDA exige".

Le milliardaire a réaffirmé l'échéance de 2022 dans un tweet. "Les progrès s'accéléreront lorsque nous aurons des dispositifs chez les humains (difficile d'avoir des conversations nuancées avec des singes) l'année prochaine", a-t-il déclaré.

Elon Musk a déjà annoncé des délais plus courts pour que Neuralink puisse implanter ses puces chez l'homme pour la première fois. Il a déclaré en février que l'entreprise pourrait commencer à implanter la technologie chez des êtres humains d'ici la fin de 2021. En 2019, il affirmait que Neuralink espérait commencer les tests sur les humains d'ici la fin de 2020. Elon Musk a l'habitude de "surpromettre" et de ne pas respecter les délais de réalisation de ses projets.

En avril, la société a publié une vidéo d'un singe jouant à un jeu vidéo à l'aide d'un dispositif Neuralink. Après avoir levé 205 millions de dollars en juillet, l'entreprise a déclaré qu'elle consacrerait ces fonds au développement de sa puce afin de permettre aux tétraplégiques de contrôler des appareils numériques par la pensée. La quadriplégie ou tétraplégie est la paralysie totale ou partielle des bras et des jambes.

Neuralink n'est pas la seule société à développer une technologie d'interface avec le cerveau. En juillet, une société de biotechnologie de 20 salariés appelée Synchron a obtenu l'autorisation de la FDA pour commencer des tests sur les humains.

Version originale : Isobel Asher Hamilton/Insider

À lire aussi - On vous explique comment Elon Musk pense mettre des puces dans le cerveau des gens

Aucun commentaire:

Abonnement

abonnement par mail