mercredi 14 octobre 2020

CLAP DE FIN !

   


Bon.
Cette fois, ça y est, j'arrête "
Journal d'un chrétien orthodoxe ordinaire". Il est temps. Je me sens trop coincé et souvent inutile depuis trop longtemps.

J'ignore même qui me lit. Orthodoxes ? Catholiques ? Musulmans ? Agnostiques ? Autres ?
Avant j'avais installé une appli de stats. Je l'ai utilisée pendant un certain temps et puis j'ai arrêté. Étrangement elles ne correspondaient pas aux stats de Blogger... Quant aux stats de Blogger elles ne correspondent pas aux stats de Google... le comble ! Bon je ne suis pas statisticien et je peux concevoir que le paramétrage est chaque fois différent donc... Mais tout cela me fatigue. Je m'étais inscrit aux référencement de 
Christianisme Orthodoxe sur Internet par fidélité à mon pote Andreï Kourovsky - chaque fois que je pense à lui les larmes me montent aux yeux et je demande au Seigneur de se souvenir de lui dans son Royaume. Il me manque toujours. Et je me suis fatigué de regarder pour voir si j'étais bien référencé. Je m'en fous maintenant. Je ne regarde plus.

J'ai des lecteurs auxquels je tiens — ce sont des frères orthodoxes (théologiens, clercs, prêtres, moines ou laïcs renommés) avec lesquels je corresponds quelquefois, ou plus souvent c'est selon les périodes... En fait je tiens plus aux relations — même espacées, même lointaines — qu'à la lecture de mes textes. Ils me consolent, me soutiennent, me conseillent et tout cela est précieux pour moi ; mais malgré leur fidèle et récurrent soutien, la lassitude a fini par reprendre le dessus.

On me dit que les "Scripta manent" à vie sur Internet et que c'est toujours ça, et que semer de bonnes graines ne doit pas s'attendre à des résultats prévisibles. Qu'est-ce qu'un blog par rapport à un livre ? — Pas grand chose... Cependant il n'est pas sûr en l'occurrence que de bonnes et rares paroles bien inspirées à quelques personnes bien ciblées ne soient pas plus "productives" que les écrits fussent-ils gravés dans le marbre (lol) du numérique...

Je suis fatigué de vouloir témoigner de l'Orthodoxie sur Internet en français. Il est toujours préférable de témoigner par sa vie n'est-ce pas, et mon comportement dans la vraie vie est loin d'être exemplaire ; aussi me voyant lucidement, je confie rarement que je suis orthodoxe tellement j'ai honte de l'exemple que je peux offrir, piégé que je suis par le malin et moi-même de par mes propres passions, dans un monde d'athées, d'hétérodoxes, d'hérétiques, ou tout simplement d'indifférents, d'ignorants et de satisfaits, voire fiers de l'être sans aucune intention de remettre en question leurs opinions convenues, fondées la plupart du temps sur des apparences médiatiques et des informations sans aucune fiabilité?

Orthodoxes francophones, combien sommes-nous ? Quand je descends de chez moi dans la rue, je suis dans une sorte de sidération soudaine chaque fois que je pronostique qu'il n'y a pas le moindre orthodoxe dans les coins tout autour, à part moi. Tiens à ce propos c'est drôle, à un moment de ma vie j'habitais Limours et nous étions, ma famille et moi, les seuls orthodoxes de toute la ville ! Eh bien quand nous avons déménagé vous savez qui est venu s'installer à Limours : la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale ! Pas moins ! On est donc prié de m'appeler Max le Précurseur chers frères et sœurs... J

J'ai tenu ce(s) blog(s) par souci de témoignage oui, et c'est devenu une sorte de militantisme — j'ai aussi été une sorte de militant dans ma jeunesse mais pour tout autre chose que pour l'Orthodoxie... ça m'a lassé, ça m'a "saoulé" comme disent les jeunes — et voilà que j'ai remis ça ! Non j'en ai assez. Dieu reconnaîtra les siens !

La conversion est une grâce. Vous savez ce que c'est qu'une grâce ? C'est un don gracieux, c'est à dire donné gratuitement. Vous ne le méritez pas. La foi ça vous tombe dessus, vous ne le méritez pas. Vous êtes certainement dans la disposition qu'il faut pour la recevoir et vous ne le savez même pas, ça ne vous effleure même pas l'esprit. C'est juste un cadeau du Ciel... au fait, à propos de cadeau, non ce n'est pas tellement "un cadeau". Je veux dire cela vous met en face de vous-même, en face de Dieu et des autres et vous pouvez difficilement vous en débarrasser, et vous n'êtes jamais très satisfait de ce que vous montrez. Ceux qui disent j'ai perdu la foi, c'est qu'ils ne l'ont jamais vraiment eue. Ils ont cru l'avoir. Simple croyance. Ne pas confondre foi et croyance. Parce que des croyants, croyez-moi, il y en a beaucoup et surtout parmi ceux qui n'ont pas la foi. Ils croient en toutes sortes de choses sans la moindre compétence ni connaissance réelle pour en parler : croyances à propos des sciences, à propos des informations, à propos d'économie, de politique, d'amour même... ce qui est drôle c'est qu'ils se gaussent généralement de ceux qu'on appelle les croyants religieux et qui ont même quelquefois la foi. Bon appétit !

Bref ce ne sont pas quelques citations, quelques phrases ou paroles qui vont convertir qui que ce soit.

Qu'est-ce qu'il reste à faire ? À produire de la véritable information pour ceux qui sont mal informés, désinformés, déformés ou mal formés du bulbe ? À lutter avec des mots contre tous ceux qui mentent, qui déforment la réalité, qui déforment ou caricaturent la foi chrétienne authentique, conservée par l'Église orthodoxe depuis les tout premiers siècles, en faisant croire (encore des croyances) des faussetés, des inventions, des contre-vérités historiques, bref des mensonges ? C'est ce que j'ai essayé de faire avec mes petits moyens pendant des années.

J'ai d'abord voulu à la fois témoigner de ma foi, témoigner de la merveilleuse beauté de l'Orthodoxie et la partager avec le plus grand nombre, en faire connaître les richesses spirituelles pour apporter mon petit caillou à l'édification de l'Église. Et puis j'ai eu cinq enfants et je ne voulais surtout pas qu'ils soient submergés, dégoûtés, scandalisés, empoisonnés, intoxiqués par cette abominable caricature qu'offre le Christianisme occidental dans tous les médias, qui est désormais pour longtemps dans toutes les têtes, les écrits et les bouches de ceux qui s'acharnent à le défigurer, par erreur à l'intérieur ou par malignité à l'extérieur. J'ai donc voulu participer à sa défense contre toutes les malveillances, toutes les calomnies, toutes les caricatures et les déformations externes et internes — car le malin n'épargne personne. D'autres se sont lassés avant moi de cette lutte.

Et puis maintenant j'ai fait le tour de ce que je pouvais apporter réellement par rapport à tous mes "collègues" orthodoxes blogueurs les meilleurs, je fais maintenant le constat que bien des productions sur le Net font— bien mieux que je ne saurais le faire — tout ce qui me paraît important de faire connaître, historiquement, théologiquement, spirituellement. Ils ont en effet de meilleures sources et plus nombreuses, et dans des langues que je ne maîtrise pas. Du coup je me suis aperçu qu'insensiblement je me suis spécialisé dans l'indignation et la dénonciation de qui est à l'œuvre maligne dans la propagation du mensonge, de l'injustice dans tous les domaines de la vie mondaine et bien que cela soit en rapport évident avec ce qui est ennemi de la foi cela m'a fait retomber dans le militantisme. Et j'ai assez donné.

Je vais tout de même continuer de bloguer mais "ailleurs" d'une autre façon — j'espère de tout cœur y parvenir et ne pas reproduire sans m'en rendre compte ce que j'ai déjà fait. Merci de tout cœur pour votre fidélité, votre indulgence, votre patience. Chers frères et sœurs orthodoxes je compte bien sur votre prière afin de ne pas errer sur des chemins de perdition.

Maxime le minime

10 commentaires:

Géraldine a dit…

Quel dommage! Votre blog est si enrichissant, pour la découverte de l'orthodoxie, et pas seulement! J'espère que vous le laisserez consultable!

Abbé BRILLET + a dit…

Monsieur,
Vous vous demandez qui vous lit. Je vous réponds : je suis un prêtre catholique romain (!) et j'ai découvert votre blog il y a peu. Juste au moment où vous décidez de poser la plume... Dommage.
Je me doute que c'est beaucoup de travail que de tenir un blog, mais permettez-moi, sans vous connaître particulièrement, de vous encourager à poursuivre. La persévérance est aussi une grâce surtout pour l'ouvrier à la vigne du Seigneur.
Vous êtes libre de choisir.
Que Dieu vous bénisse.
Abbé BRILLET +

F.B. a dit…

Je suis catholique et j'aime beaucoup votre blog. Je le trouve très enrichissant et je partage vos points de vue. Cela permet de nous sentir moins seuls et nous encourage quand le moral chute parfois... C'est le moyen de nous reconnaître et de s'apercevoir qu'il reste des ouvriers dans la vigne du Seigneur, puisque l'abbé en parle. J'aime bien ce rendez-vous et ne suis jamais déçue...
A vous de voir et en tous cas, merci de tout coeur pour ces moments passés à vous lire.

Père Joël a dit…

cher ami, arrête de "te prendre la tête", tu viens juste de te rendre compte du décalage entre ton "état" de chrétien et l'état qui idéalement devrait être, et le décalage entre nos espérances de conversions dans ce monde et l'anesthésie de ce monde...bienvenue au club, donc tout est normal...car nous sommes à la fin du Kali-yuga...mais souvenons-nous de la parabole des talents et celui des veilleuses sages.

Jean Jer a dit…

Vraiment dommage. Mais merci pour tout.
Pourquoi pas une petite page facebook ? Ou des interventions sur des pages fb existantes ? Comme combat orthodoxe par exemple... vous allez manquer à beaucoup.

P. Jean Pierre a dit…

Merci Maxime pour tout le travail fourni au long de ces nombreuses années. Beaucoup vont regretter cette fin de parcours. Que le Seigneur vous guide et garde.
En Christ.
P. Jean Pierre.

p.Joachim a dit…

Allez cher ami, un peu de courage... Un jour l'heure viendra, mais pensez vous vraiment qu'elle est arrivée ? Vous allez laisser un vide qui ne sera jamais remplie. Faites comme ORTHODOXIE.COM en un peu moins cher et j’adhère volontier!

Unknown a dit…

Merci Maxime pour ce blog. Nous vivons dans le Monde mais ne sommes pas de ce MONDE méchant et factice.

Je vous conseille de lire le premier chapitre d'Esprit et Liberté de Berdiaev.

Il décrit le type humain "démocratique" et le type humain aristocratique dont vous faites partie.

GLOIRE au TRES HAUT !

F.JANKOWSKI

Anonyme a dit…

Saint-Materne est en pause avec de rares passages pour bien des motifs semblables. Le militantisme est un gouffre à énergie dépensée pour des gens qui ne se sentent jamais concernés. Il faut parfois lever le pied. Même en se disant que jamais plus jamais...
Bon pèlerinage terrestre
Jean-Michel

Maxime le minime a dit…

MERCI BEAUCOUP À TOUS pour vos encouragements ! Que sera sera 🎶