dimanche 12 janvier 2020

Père Ilya Shmaïn mémoire éternelle !

Père Ilya Shmain (1930 – 2005) 


Père Ilya Hananovich Shmain 1930 – 2005

Né à Odessa dans la famille d’un réalisateur et enseignant, juif de nationalité . Il a étudié à Moscou. En dernière année d’école, il est membre d’un cercle politique clandestin engagé dans des recherches spirituelles et religieuses.
Matushka Masha

Ilya Shmain rencontre sa future femme – Maria Valentinova Chytomyr. Étudiant à l’Université d’État de Moscou il fut arrêté et emprisonné jusqu’en 1954, puis réhabilité. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé comme spécialiste dans le domaine de la logique mathématique et des langages de programmation. En 1963 il est baptisé, le confesseur d’Ilya était le père Vlaimir Smirnov avait une grande influence sur lui.
Depuis 1970, il dirigeait secrètement un séminaire théologique chez lui et participait à des réunions secrètes avec le métropolite Anthony. Autour de lui, il y avait un groupe de jeunes gens dont beaucoup devinrent plus tard des prêtres.
En 1975 , après des tentatives infructueuses pour devenir prêtre (“C’était alors pratiquement impossible pour un Juif ayant une formation supérieure”, explique sa fille Anna Shmaina), Ilya émigra en Israël avec sa famille. C’est en 1980, à Paris qu’il fut ordonné prêtre par l’archevêque George Tarassov et il fait parti de l’archidiocése d’Europe occidental relavant du patriarcat de Constantinople.
Vivant en Israël , il est devenu le premier et le seul prêtre orthodoxe  à faire partie de la Fraternité du Saint Sépulcre il a secrètement servi dans une des églises orthodoxes pour une petite communauté de chrétiens juifs – des immigrants russes et a poursuivi ses travaux scientifiques l’après-midi en tant que programmeur. Il s’est efforcé de ramener l’hébreu à la pratique liturgique orthodoxe. Il déménagea en France en 1983, il servit à l’église du Saint Sauveur d’Asnière, et de 1990 à 1997 à l’église de l’Assomption au cimetière de Sainte-Geneviève-des-Bois. Il tenta de revenir en Russie, ce n’est qu’en 1997, avec la bénédiction du patriarche Alexis II, qu’il y parvint. Il devint alors recteur de l'église de Saint Pierre et Saint Paul de la porte Yauza, où beaucoup de gens sont venus à lui. 

En 2001, il est tombé gravement malade, mais a continué à servir jusqu’aux derniers jours,  il a accompli le dernier office public deux mois avant sa mort – il s’agissait d’un service commémoratif pour les prisonniers des camps de Solovetsky à Loubianka. Il est décédé le 13 janvier 2005.
Son livre sur l'"Interprétation des psaumes" est resté inachevé.
Son service funéraire a eu lieu le 15 Janvier en présence d'un représentant du Patriarcat de Serbie à Moscou, l'Archimandrite Anthony (Pantelic), assisté par le doyen Pokrovsky l'Archiprêtre de district Gennady Nefedov , le religieux archiprêtre Konstantin Haritoshkinym et dix prêtres. Le même jour, Père Elie a été enterré dans le cimetière au Musée-Estate « Polenovo », qui est près Tarusa 


Anna Ilyinichna Shmain-Velikanov, née le 22 octobre 1955 à Moscou, elle est  l'une des filles de l’archiprêtre Ilya Shmaïn, docteur en études culturelles, l’une des principaux experts russes dans l’étude et la traduction de textes bibliques, hébraiste et traductrice, professeur assistant au Centre d’étude des religions de l’université humanitaire de Russie. Elle enseigne également à l’Institut biblique-théologique, nommé d’après l’apôtre André et l’Institut chrétien orthodoxe Saint-Philarète.

Aucun commentaire: