Ὁ Ὀρθόδοξος Χριστιανός συχνά καλεῖται ὄχι νά παρακούσει,
ἀλλά νά ὑπερβεῖ τόν νόμο, ὅταν αὐτός ἔρχεται σέ ἀντίθεση μέ τόν νόμο τοῦ Θεοῦ.

lundi 8 juillet 2019

Décès de P. Michel de Castelbajac

Sur le blog du moinillon


Père Michel a rejoint le Seigneur hier. Que le Seigneur accorde le repos à sa belle âme !

Il a joué un rôle très important à la paroisse de Meudon lorsqu'il y célébrait. À cette époque, il organisait des conférences dans le cadre de la paroisse qui ont beaucoup marqué toute une génération de jeunes, et de moins jeunes.
Les funérailles de père Michel auront lieu mardi matin à 11 h 30, après la liturgie à 10 h, dans la petite église des Apôtres-Pierre-et-Paul, chez P. Michel : "La Chapelle" ou "Les Rochelles", 03120  Périgny.




Je n'ai pas connu personnellement P. Michel mais c’est avec tristesse et non sans une certaine désolation que je vois disparaître de notre monde visible, l’un après l’autre, tous ces hommes de Dieu, à la fois apôtres du Christianisme toujours vivant – parce  que fidèle à ses origines orthodoxes  nés sur cette terre de France, dans laquelle ils sont enracinés, pétris de notre histoire et de notre culture. 
Bien sûr on peut leur demander de prier, depuis leur nouvelle et céleste résidence – celle qui sera notre  ultime demeure et notre  ultime patrie – pour  ce pays dans lequel nous sommes encore.

Prier pour ce pays oublieux de ses origines, négligent, indifférent ou infidèle à la beauté de sa langue et de sa culture multiséculaire.

Prier pour ce pays pompeusement dit "fille aînée de l'Église", non seulement désormais déchristianisé – à  cause de son clergé certes orgueilleusement hétérodoxe mais surtout vendu au monde, d'abord moderniste et relativiste, pour finir par devenir apostat  mais plus que jamais objet  d’une haine anti chrétienne aveugle autant qu’inextinguible, qui va dans sa passion exterminatrice de tabula rasa, jusqu’à détruire la demeure des morts dans nos cimetières, et piller, souiller ou détruire ces églises abandonnées depuis longtemps par leurs « fidèles », et rentabiliser en sites touristiques pour les rendre encore plus lucratifs, celles encore fréquentées – par une population de pleurnicheurs, tièdes ou à moitié cuits, dont les éphémères lumignons éclairent de leurs faibles  lueurs les lieux visés par toutes sortes de criminels sans respect pour la vie humaine.

Prier pour ce pays, trahi par ses propres ressortissants cupides autant que stupides et asservi par l’étranger administrativement comme économiquement.

Prier pour ce pays contaminé dans ses mœurs naguère courtoises et mesurées – malgré tout dues à une culture profondément christianisée à défaut d’une foi chrétienne encore vivante – par  le matraquage sans répit d’une propagande du politiquement correct, issu d’un puritanisme étranger à notre mode de relations humaines. 

Prier pour ce pays dont le métissage au fil des siècles entre les ethnies  diverses européennes avait fini par constituer une population homogène tout en permettant que survivent la diversité, les différences et spécificités régionales visibles à un regard réceptif, suffisantes à offrir leur charme particulier au voyageur bienveillant.

Père Michel prie Dieu pour ton pays en perdition !




Aucun commentaire: