Ὁ Ὀρθόδοξος Χριστιανός συχνά καλεῖται ὄχι νά παρακούσει,
ἀλλά νά ὑπερβεῖ τόν νόμο, ὅταν αὐτός ἔρχεται σέ ἀντίθεση μέ τόν νόμο τοῦ Θεοῦ.

samedi 18 mai 2019

Quid des ragots sur l’Épiscopat de Constantinople ?

Interview de Père Andrew  Phillips :

Q: Que pensez-vous des allégations effroyables contre certains membres de l'épiscopat de Constantinople, que l’on rencontre sur internet ce temps-ci ? Est-ce que ce sont des fake news ? Ou, si c’est vrai, est-il temps pour nous d'avoir un Épiscopat marié?

R: Quand j'ai vu pour la première fois ces allégations, (apparemment pas des informations fallacieuses), je me suis demandé de quoi  il s'agissait : ces histoires sont bien connues depuis des décennies, cependant, ce qui est vrai, c’est qu’elles n’avaient jamais été publiées sur Internet. La corruption des évêques orthodoxes de la diaspora est bien connue. Il y a eu cet évêque russe à Paris, qui a été envoyé en Sibérie lorsque Moscou s’est effectivement rendu compte que c’était avéré, cet évêque serbe qui a dû « prendre sa retraite », cet Épiscopat d'un certain groupe aux États-Unis appelé « la mafia gay », qui pour cette raison s'était vu manipulé 'un certain prêtre connaissant tout de leur boue, ces évêques grecs et russes en Europe avec leurs petits amis ou plusieurs maîtresses, celui qu'ils appelaient « Johnny Walker » (nous savons comment il est mort), ces évêques du Moyen-Orient qui fumaient cigarette sur cigarette et ces Slaves alcooliques. Tout cela était bien connu depuis des décennies et des générations. Cependant, les dernières nouvelles concernant les montres Rolex d’une valeur de 400 000 euros et tous les détails sordides dignes uniquement des tabloïds britanniques de caniveau font descendre tout cela à un niveau de profondeur bien différent.

Bien sûr, les esprits protestants réclament immédiatement des évêques mariés. Je suis complètement opposé à cela. Tout d'abord, ce serait complètement injuste pour leurs femmes. Il est déjà assez difficile pour la femme d'un prêtre d'avoir son mari à la maison. La femme d'un évêque ne le verrait jamais. Ensuite, cela introduirait un lamentable carriérisme parmi le clergé marié. Il est déjà assez inquiétant chez certains hiéromoines et archimandrites pour qu’on en préserve le clergé marié.

Il n'y a qu'une solution: ne plus élire d’évêques parmi les candidats qui sont candidats simplement parce qu'ils ne sont pas mariés. Sinon, on risque de se retrouver tout simplement, au pire, avec des pédophiles et des homosexuels qui méprisent les prêtres mariés, femmes et enfants (comme chez les catholiques) ou, au mieux (?), avec des célibataires professionnels narcissiques qui n’aiment personne sauf eux-mêmes et leurs favoris et organisent une mafia contre les pasteurs authentiques. Nous en avons assez vu et souffert assez pendant 40 ans. Ils sont seulement des ennemis de l'Église et l'ont toujours été. Ils détruisent des diocèses et ruinent des vies. Il n'y a qu'une solution : le renouveau monastique. Si vous ne vivez pas une vie monastique dans un monastère et que vous n'avez aucune expérience pastorale, ni n’avez aucun amour pour les gens, vous ne pouvez pas devenir évêque.

Quant aux évêques de Constantinople dont on a parlé, ils doivent tous être défroqués au plus vite. Nous en avons assez. Tout ce qu’ils font c’est discréditer l'Église, et inquiéter et persécuter de sincères prêtres de paroisse et de pieux fidèles. Et, surtout, ils peuvent être corrompus par le département d'État américain qui sait tout de leur vie dissolue et peut donc les faire chanter - tout comme le KGB l'a fait à l'époque de l'Union soviétique, tout comme la CIA en Ukraine aujourd'hui. .

Q: Que pensez-vous de la nomination du Métropolite Elpidophoros en tant que nouvel archevêque grec d'Amérique?

R : Son nom signifie «porteur d’espoir». Cependant, il est le porteur du désespoir. Attendez-vous à des schismes dans l'Église grecque aux États-Unis, en Australie et en Grande-Bretagne. Et en effet, ils ont déjà commencé, des prêtres et des paroisses les quittant pour l'Orthodoxie canonique. C'est le début de la fin du règne de Constantinople. Aussi triste que ce soit, c'est inévitable et, au final, ce sera un événement positif. On ne se moque pas de Dieu. Nous devons vivre pour l'avenir, pas pour le passé corrompu. Tout sera providentiel. Et la Providence est l’Amour de Dieu dans l’histoire.

Aucun commentaire: