Sélection du message

L’interventionnisme de l’État et la guerre totale

La Première Guerre mondiale, début de l’interventionnisme ( source ) Par Vladimir Vodarevski. Le 11 novembre commémore l’armisti...

lundi 15 mai 2017

"ANTICOMMUNISME PRIMAIRE" de naguère, RUSSOPHOBIE d'aujourd'hui … pas moins primaire

Le clocher de Krasnoïé par Olga Kalashnikova

Les russophobes incultes et incroyablement bornés ne se rendent même pas compte à quel point ils sont tout simplement complètement intoxiqués par la propagande destinée à maintenir la guerre froide que mène contre la Russie la partie la plus agressive, impérialiste et bornée du monde anglo-saxon qui veut continuer à contrôler le monde entier depuis au moins le XIX°s. Vieille problématique géopolitique, mégalomaniaque et mortifère qui empoisonne le monde entier et ne cesse de vouloir nous entraîner dans toutes sortes de guerres et partis pris qui ne nous servent en rien. 

La chaîne Arte qui présente quelquefois le meilleur et bien trop souvent le pire ne cesse en tout cas d'alimenter cette propagande jusqu'à montrer dans une de ces dernières productions Splendeur et misère des tsarines allemandes à quel point ces princesses allemandes, sacrifiées par leur famille, qui auraient tant apporté de civilisation à cette Russie de sauvages ont tant souffert d'être éloignées de leur pays d'origine et leur famille, obligées qu'elles ont été de subir en outre une "nouvelle religion" (sic). Le film est à ce point caricatural et manichéen qu'il présente sans honte une alternance de tableaux montrant la splendeur multicolore d'un  luxe présenté évidement comme immoral et de dérisoires reportages sur la vie contemporaine de quelques institutions  consacrées à la préservation du patrimoine avec des dessins caricaturaux en noir et blanc, dans un style expressionniste,  pour montrer la misère de ces pauvres princesses expatriées… C'est tellement minable. À quel public prétendu "cultivé" s'adresse cette télévision ?

Encore une fois on a espéré vainement, naïvement, et pour finir misérablement (quelle pitié !) qu'un nouveau président des USA contribuerait à apporter un peu de mesure et de paix dans ce monde. Que dalle!
Rien ! L'orgueil luciférien des impérialistes est incommensurable et insatiable. Quelle différence entre "In God we trust" et "Gott mit uns"? Aucune, leur Dieu c'est Mammon. Que de la diablerie infernale et sans limite, ça oui ! Quelle horreur !

Pourquoi cette diatribe ? Parce que quelques photos parues sur le blog de Laurence, faites par une photographe russe montrent modestement à quel point cette sensibilité à la beauté existe dans le peuple russe même. Parce que nulle autre culture n'aurait pu produire une phrase comme celle ci " La beauté sauvera le monde".

Le ciel au dessus du lac par Olga Kalashnikova



Aucun commentaire: