LE CHRIST ET LE FIGUIER DESSÉCHÉ


Dans l'office des Matines du Grand lundi (chanté dans la soirée du dimanche des Rameaux), entre autres choses, nous entendons dans la lecture de l'Évangile, ainsi que les hymnes, le miracle de l'arbre desséché . Et nous nous demandons certainement: "Qu'est-ce que cet événement a à voir avec le Grand lundi?" Et bien sûr, c'est pertinent, car cela a eu lieu le lundi avant la Passion. Par conséquent, lorsque le Christ est entré à Jérusalem ce jour-là (la nuit précédente, il l'avait passée à Béthanie, dans la maison de Lazare), il eut faim le long du chemin. Là, sur la route principale se trouvait un figuier. Il s'en approcha, pour y cueillir  une figue, mais il ne rencontra que des feuilles. Alors Il le maudit! (Mc. 11:12). «Puisses-tu ne jamais porter de nouveau fruit!" (Matt. 21:19). Le résultat? "Immédiatement, le figuier sécha" (Matt. 21:19). À ce spectacle les disciples ont été stupéfaits. "Voyant cela, les disciples étaient étonnés et ont demandé:« Comment le figuier s'est il desséché en un instant ? "(Matthieu 21:20.). Imaginez un grand figuier rempli de feuilles vertes à l'extérieur de votre maison, qui en peu de temps devant vos yeux,  se dessèche! Rien de «vivant» n'a pu être trouvé sur lui, ni feuilles ni rameaux en fleurs. Ne seriez-vous pas sidérés ? À la vérité le Christ n'a pas maudit le figuier par «vengeance», parce qu'Il n'a pas eu de figue à manger, mais à la veille de sa Passion, Il voulait plutôt envoyer un message à ceux qui demanderaient sa crucifixion, de peur qu'ils ne se réveillent. Le figuier était sur la voie publique, et probablement tout le monde en avait connaissance. Et avec les jours saints qui approchaient des centaines de Juifs passeraient  par cette route sur le chemin de Jérusalem pour célébrer la Pâque. Et soudain, ils verraient le figuier qu'ils avaient l'habitude de voir tout vert ... totalement desséché ! Bien sûr ils seraient interpelés ! Et certainement ils diraient: «Jusqu'à présent le Christ n'a donné que des bénédictions, mais maintenant nous voyons qu'Il donne aussi des malédictions, tout comme il a flétri le figuier, il peut aussi nous « dessécher  » (nous punir), ceux dont les pensées étaient occupées à le voir crucifié… nous devons alors faire attention et abandonner cette pensée. " Mais ils n'ont pas fait attention! Ni même tant soit peu : "Car ce n'était pas la saison des figues», a noté l'évangéliste Marc (Mc 11:13.). Le Christ savait que ce n'était pas encore la saison des figues. Pourtant, dans une saison «inappropriée», Il cherchait des fruits sur ce figuier ! Le Christ, en faisant cela, voulait enseigner tous ses disciples, et ceux qui qui croient en Lui :  nous ne devrions pas nous comporter comme le figuier qui ne porte des fruits qu'une fois par an, et le reste de l'année est sans fruits et même sans feuilles. Nous devrions être différents de ce figuier. Nos pensées, nos sentiments, nos actions, nos œuvres, tout devrait être orienté vers le Christ, et nous devons toujours porter ses fruits, non seulement à la fin de notre vie ou seulement une fois par an, par exemple, au cours de la Semaine Sainte. Parce que nous ne connaissons pas le moment de notre mort! Et alors quoi? «Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu" (Matt. 3:10). 
«Craignons la malédiction, frères, du figuier, flétri à cause de son inutilité, portons pour le Christ des fruits dignes de la repentance, afin qu'Il nous accorde la grande miséricorde» (Matines de Grand lundi).
Archimandrite Basile Bakoyannis

Commentaires

Shin No Kugatsu a dit…
Les interprétations sont intéressantes, Mais la logique devrait être de poursuivre sur les paroles de Jésus Christ, qui démontre en effet quelque chose de très important.

Figurez-vous qu'un prêtre orthodoxe m'en avait donne une réponse totalement farfelu ,plus trop sur de l'exactitude des propos, mais c’était clairement un non sens...mais clairement rien avoir avec la réponse de Jésus Christ.

Or notre Seigneur ne parle ici que de l'importance de la foi dans la prière!

21.20 Les disciples, qui virent cela, furent étonnés, et dirent : Comment ce
figuier est-il devenu sec en un instant ?
21.21 Jésus leur répondit : Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et
que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce
figuier, mais quand vous diriez à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi
dans la mer, cela se ferait.
21.22 Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le
recevrez.
(Matthieu , Louis Second)
22 Et Jésus répondant, leur dit : croyez en Dieu.
23 Car en vérité je vous dis, que quiconque dira à cette montagne : quitte ta place, et te jette dans la mer, et
qui ne chancellera point en son coeur, mais croira que ce qu`il dit se fera, tout ce qu`il aura dit lui sera fait.
24 C`est pourquoi je vous dis : tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous le recevrez, et il vous sera fait.
25 Mais quand vous vous présenterez pour faire votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu`un,
pardonnez-lui, afin que votre Père qui est aux cieux vous pardonne aussi vos fautes.
26 Mais si vous ne pardonnez point, votre Père qui est aux cieux ne vous pardonnera point aussi vos fautes.
(Même chapitre, mais Bible David Martin 1744)