mardi 4 octobre 2022

QUI SONT LES "ÉTATS VOYOUS" ?

 

La France de Macron a de bien étranges amis….: les USA se réjouissent du sabotage des gazoducs et ZELENSKY menace d’extermination la population civile russe de Donbass

Pour la dizaine de millions de russophones qui ont eu le malheur de voter pour le rattachement de leur région à la Russie ce sera la valise ou le cercueil … Zélensky est un drôle de démocrate 

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a salué le sabotage des gazoducs Nord Stream, le qualifiant de  » formidable opportunité  » de détourner les pays de l’Union européenne des ressources énergétiques russes pendant le froid hivernal qui approche. Les Usa ont brisé les deux genoux à l’Europe mais sympas ils lui vendent un fauteuil roulant

Blinken s’est vanté vendredi que les États-Unis sont désormais « le premier fournisseur de [gaz naturel liquéfié (GNL)] en Europe », ajoutant qu’en plus d’exporter son propre carburant vers l’Europe, les États-Unis travaillent avec les dirigeants européens pour trouver des méthodes pour  » réduire la demande » et « accélérer la transition vers les énergies renouvelables ».

« C’est une opportunité fantastique de mettre fin une fois pour toutes à notre dépendance à l’énergie russe, et donc de priver [le président russe] Vladimir Poutine de la militarisation de l’énergie comme moyen de faire avancer ses aspirations impériales », a poursuivi le haut diplomate américain.

À l’approche de l’hiver, Blinken a souligné que les États-Unis cherchent depuis des années à persuader les dirigeants européens d’échanger du gaz russe contre du GNL.

Les États-Unis sont ceux qui bénéficieront le plus de la perte des gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2, qui ont été détruits plus tôt cette semaine par une série d’explosions sur l’île danoise de Bornholm.

La nouvelle intervient après que la société énergétique russe Gazprom a déclaré plus tôt vendredi que la gravité des dommages aux conduites sous-marines signifie que l’UE sera « indéfiniment privée » de gaz russe via cette route.

Alors que les États-Unis peuvent désormais exporter leur GNL plus cher vers l’Europe, la pénurie ne sera pas comblée immédiatement.

Pendant ce temps, les prix de l’énergie augmentent dans toute l’Europe, notamment en Allemagne, qui fait face à une «désindustrialisation» rapide, alors que des manifestants sont descendus dans la rue quelques jours avant les explosions pour demander la réouverture de Nord Stream 2.

Selon Blinken (secrétaire d’Etat de Biden), l’attentat à la bombe contre l’oléoduc Nord Stream « offre une formidable opportunité stratégique pour les années à venir »… pour les USA…

https://lemediaen442.fr/le-president-ukrainien-zelensky-appelle-au-genocide-de-la-population-russe-vous-serez-tues-un-par-un-comme-des-boucs-emissaires/

L’Onu définit les objectifs de Zelensky comme des crimes de guerre

Sont des crimes de guerre :

  • Le fait de diriger intentionnellement des attaques contre la population civile en tant que telle ou contre des civils qui ne participent pas directement aux hostilités ;
  • Le fait de diriger intentionnellement des attaques contre des biens de caractère civil, c’est-à-dire des biens qui ne sont pas des objectifs militaires ;
  • Le fait de diriger intentionnellement une attaque en sachant qu’elle causera incidemment des pertes en vies humaines dans la population civile, des blessures aux personnes civiles, des dommages aux biens de caractère civil ou des dommages étendus, durables et graves à l’environnement naturel qui seraient manifestement excessifs par rapport à l’ensemble de l’avantage militaire concret et direct attendu. (statut de Rome, Art. 8, Crimes de guerre)

Zelensky emploi le mot « bouc émissaire » en toute conscience puisqu’il sait que le peuple russe se compose de femmes, d’enfants… de personnes totalement innocentes, il est donc prêt à les sacrifier en toute connaissance de cause jusqu’au dernier, afin qu’ils paient le prix de la guerre voulu par les Occidentaux.

Aux référendums d’adhésion à la Russie dans les Républiques populaires de Donetsk et Lougansk, ainsi que dans les régions de Kherson et Zaporijia, les populations ukrainiennes russophones du Donbass ont voté afin de rejoindre la grande Russie. Elles sont prioritairement menacées par les propos du président Zelensky. Ces menaces — qui ne datent pas d’hier — rappellent celles de l’ancien président ukrainien, Petro Porochenko, lors d’une représentation au théâtre de l’opéra d’Odessa, le 23 octobre 2014, il avait annoncé la couleur quant à la façon de gagner la guerre contre les populations ukrainiennes russophones du Dombass : « Nous aurons du travail, eux non ! Nous auront des retraites, eux non ! Nous aurons des avantages pour les retraités et les enfants, eux non ! Nos enfants iront à l’école et à la garderie, leurs enfants resteront dans les caves du sous-sol ! Parce qu’ils ne savent rien faire ! Et c’est comme ça, précisément comme ça que nous gagnerons la guerre ! »

« Leurs enfants se terreront dans des caves » : Porochenko, une certaine idée de l’Humanisme

Publié dans éducation prépa école de commerce | 21 commentaires

1 commentaire:

Laurence Guillon a dit…

Toujours aussi lucide, Maxime! Petit rectificatif! les républiques du Donbass ont de toute façon bien fait de voter leur rattachement, car l'extermination de leur population était dans tous les cas depuis longtemps prévue au programme.

Abonnement

abonnement par mail